Actualisé 23.12.2016 à 19:16

ZurichLa Bourse suisse un peu dans le rouge avant Noël

L'indice SMI est resté sur des valeurs négatives, vendredi, et a bouclé sur un léger recul de 0,06%.

Keystone/Illustration

Après avoir évolué brièvement dans le vert en matinée, le SMI a viré au rouge et a ensuite oscillé dans une fourchette d'une trentaine de points sous son niveau de clôture de la veille.

La séance s'est déroulée dans le calme, une bonne partie des investisseurs ayant déjà bouclé leurs livres avant la trêve de Noël. Le SMI a fini sur un recul marginal de 0,06% à 8232,64 points. Sur une semaine, l'indice vedette de SIX est resté pratiquement stable. Depuis le début de l'année, il affiche un recul de 6,6%. Le SLI a fini vendredi en baisse de 0,10% à 1300,12 points. Le SPI a cédé 0,02% à 8964,87 points.

Malgré des incertitudes politiques avec notamment des élections en zone euro, l'optimisme est de mise et le début de 2017 devrait être bien orienté. Du point de vue de la technique des charts, les indicateurs sont bons, mais les valorisations sont élevées. Les données américaines du jour n'ont pas soulevé de vague. En Suisse, le recul des bancaires a pesé sur les indices.

Credit Suisse en vedette

Sur les trente valeurs vedettes, onze ont reculé, 17 avancé et deux sont restés inchangés.

Credit Suisse (-0,9%) a tenu la vedette. Pour régler l'affaire des subprimes aux Etats-Unis, la banque aux deux voiles versera une amende de 2,48 milliards de dollars (2,52 milliards de francs) et des dédommagements de 2,8 milliards de dollars dans l'affaire des titres adossés à des créances hypothécaires résidentielles (RMBS).

Le groupe va constituer une provision supplémentaire de 2 milliards, comptabilisée au quatrième trimestre. UBS a perdu 1,5% et Julius Baer 0,15%. Les autres perdants notables sont Lonza (-0,9%), Richemont (-0,8%) et Actelion (-0,7%).

Dans le camp des poids lourds défensifs, Nestlé a cédé 0,1%, alors que Novartis et Roche ont chacun pris 0,1%. En base annuelle, les pharma, les grandes banques et Galenica affichent les pires performances.

Santhera gagne 18%

Dans le camp des gagnants, on trouve les assurances Bâloise (+0,8%), Swiss Re et Swiss Life (chacune 0,7%) et Zurich (+0,4%). La défensive Swisscom (+1,0%) a également été recherchée.

Sur le marché élargi, Santhera a bondi de 18% après avoir obtenu pour son médicament Raxone le statut de «médicament innovant prometteur» de la part de l'autorité sanitaire britannique (MHRA) pour le traitement de la dystrophie musculaire de Duchenne.

Les plus gros perdants sont Schlatter (-6,1%), la Banque cantonale du Jura (-4,7%) et Meyer Burger (-2,9%). (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!