Aïe aïe aïe!: La braguette, l'ennemie numéro 1 de la quéquette
Actualisé

Aïe aïe aïe!La braguette, l'ennemie numéro 1 de la quéquette

Plusieurs milliers d'hommes finissent aux urgences chaque année à cause de leurs parties intimes qui se coincent dans la fermeture éclair!

par
cgo
La braguette s'avère être la première cause de blessures au pénis, devant le vélo.

La braguette s'avère être la première cause de blessures au pénis, devant le vélo.

Ça fait mal rien que d'y penser. Et pourtant, par inattention ou empressement, les Américains sont près de 20'000 chaque année à se coincer le pénis dans la braguette, a révélé NBC News. C'est une étude très sérieuse, parue dans le «British Journal of Urology», qui indique qu'entre 2002 et 2012, les urgences ont accueilli 17'616 hommes dont une partie intime était prisonnière de leur fermeture éclair.

Qu'on se rassure: les dommages ne sont quasi jamais permanents. Dans certains cas en revanche, les médecins doivent se résoudre à ôter le prépuce du patient afin de libérer le sexe des entrelacs métalliques. Interviewé par NBC, l'urologue Herman Singh Bagga a toutefois rappelé qu'il était très important de «bien désinfecter la peau après l'intervention pour éviter l'infection, car il y a beaucoup de bactéries dans cette zone».

Ton opinion