La Brasserie Lorraine met des militaires à la porte

Publié

BerneLa Brasserie Lorraine met des militaires à la porte

Après l’annulation du concert d’un groupe de rastas blancs, la brasserie bernoise fait à nouveau parler d’elle. Elle a refusé de servir un groupe de cinq militaires en uniforme.

La Brasserie se justifie par «une tradition antimilitariste et pacifiste».

La Brasserie se justifie par «une tradition antimilitariste et pacifiste».

20min/Matthias Spicher

La Brasserie Lorraine fait à nouveau parler d’elle. Alors qu’en juillet dernier elle avait interrompu le concert du groupe Lauwarm (voir encadré), elle a expulsé il y a quelques semaines un groupe de cinq militaires. Venus à la Brasserie lors d’une sortie, un peu par curiosité car l’établissement avait fait la une des journaux, les cinq hommes se sont installés dans le jardin.

«L’endroit était bien rempli. On s’est assis dans un coin et on a voulu commander», raconte l’un d’eux, assurant qu’ils se sont comportés «tout à fait normalement» et n’ont pas attiré l’attention. «Au bout de quelques minutes, un employé de la brasserie est arrivé. Il nous a dit qu’il ne nous servirait pas en uniforme. Si nous enlevions nos uniformes, on nous fournirait des vêtements de rechange. Tout serait alors en ordre et on nous servirait», poursuit le militaire.

Quand ce dernier tente d’expliquer qu’ils ne portent pas leur tenue de camouflage de leur plein gré, l’employé ne se laisse pas faire et propose à nouveau des t-shirts de remplacement. «Je lui ai fait remarquer que nous serions alors tous habillés de la même manière et que nous aurions aussi une sorte d’uniforme. Mais il ne voulait rien savoir», ajoute le militaire.

«Une tradition antimilitariste»

Après une dizaine de minutes, il décide avec son groupe de partir. «J’ai trouvé ça complètement absurde. Je suis un peu en colère. Nous n’avons dérangé personne, personne n’a fait attention à nous et personne ne s’est plaint. Ils se prétendent sociaux et intégratifs, mais ce n’est pas non plus social de nous jeter dehors pour nos uniformes, pour lesquels nous ne pouvons rien», déplore-t-il.

Si la Brasserie n’a pas souhaité commenter ce cas précis, elle a écrit une prise de position expliquant qu’«en général lorsque des gens viennent avec des uniformes militaires, nous demandons aux personnes de mettre quelque chose par-dessus ou de partir. Un t-shirt peut suffire. Nous les mettons également à disposition s’ils n’ont rien sur eux».

Cela fait 40 ans que la Brasserie procède ainsi. Mais pourquoi? «En raison d’une tradition antimilitariste et pacifiste», poursuit le communiqué.

Concert interrompu

Interview avec le groupe alémanique Lauwarm qui se produisait à la Brasserie Lorraine.

20mn

Pourquoi les rastas blancs font débat?

(Infographie – 20 minutes)
(ore/aze)

Ton opinion