09.04.2020 à 20:48

Football

La Bundesliga veut reprendre début mai

Le président allemand s'est exprimé ce mercredi dans le «New York Times»: le championnat reprendrait à huis clos.

de
Sport-Center/C. MA.
A l'image du dernier match entre Borussia Mönchengladbach et Cologne, la compétition pourrait reprendre devant des gradins vides.

A l'image du dernier match entre Borussia Mönchengladbach et Cologne, la compétition pourrait reprendre devant des gradins vides.

KEYSTONE

Alors que de nombreux clubs allemands ont repris progressivement le chemin des stades pour s'entraîner en petits groupes, en prenant toutes les précautions, la Bundesliga est bien décidée à reprendre la compétition dans les 36 stades de première et de deuxième division début mai pour boucler la 34e et dernière journée à fin juin. A une seule condition toutefois: disputer ces neuf dernières parties à huis clos ou, si vous préférez, devant des tribunes vides et un nombre de personnes (staff, sponsors et sécurité) dans les stades très limité.

«Nous faisons partie de la culture du pays, les gens aspirent à retrouver un petit bout de vie normale, et cela pourrait se traduire par une reprise du championnat, estime Christian Seifert, président de la Ligue allemande de football. C'est pourquoi nous devons jouer notre rôle. Cela passe par soutenir le gouvernement et discuter avec lui du moment où nous pourrons jouer à nouveau.» C'est dans les colonnes du «New York Times» que le responsable du football d'Outre-Rhin s'est exprimé ce mercredi.

Limiter les conséquences économiques

Au-delà du fait d'obtenir un champion, des promotions et des relégations, finir les championnats professionnels en Allemagne permettrait évidemment de limiter les conséquences économiques de la crise, comme le laisse entendre Seifert. Mais le dirigeant pense que le milieu du ballon rond sera quoi qu'il arrive marqué par cette période.

«À court terme, je dirais que le marché des transferts cet été n'existera pas, il va s'effondrer, lance-t-il. Certains agents vont comprendre soudainement qu'ils devront travailler dur, ou du moins travailler, et certaines ligues comprendront que l'argent ne tombe pas automatiquement du ciel chaque mois...»

C'est le même discours que l'on tient actuellement en Suisse où le championnat pourrait bien reprendre une fois que les Allemands l'auront terminé...

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!