Actualisé 26.01.2010 à 20:48

Jamel s'énerve«La burqa, qu'est-ce qu'on vient nous emm.... avec ce truc?»

L'humoriste Jamel Debbouze a fait part de son indignation face au débat sur l'identité nationale et le port de la burqa qu'il estime n'être «même pas un épiphénomène» ne touchant que 250 personnes.

de
fab

Jamel Debbouze était hier de passage dans la prison parisienne de Fleury-Mérogis qui a lancé son premier festival de cinéma, intitulé «Fleury fait son cinéma».

Le comédien s'est exprimé avec vigueur sur les débats «chauds» du moment en France concernant l'identité nationale et le port de la burqa, filmé par une équipe du Parisien.

«La burqa n'est même pas un épiphénomène, ça concerne 250 personnes: qu'est ce qu'on vient nous faire chier avec ce truc», s'est-il insurgé. «Encore une fois, c'est xénophobe, voilà. Et les gens qui vont dans ce sens là sont des racistes».

Par rapport au débat sur l'identité nationale, Jamel Debbouze a estimé qu'il s'agit d'une «insulte». «Comment j'ai encore à me justifier d'habiter dans mon pays? C'est schizophrénique», a-t-il lancé. «Pointer quels sont les bons Français, les mauvais Français ça me dégoûte. (…) La France a aussi un nouveau visage et il ressemble étrangement au mien et il faut que ça rentre dans les cerveaux».

Pour l'humoriste, «c'est dangereux, c'est électoraliste et c'est stérile comme débat».

A noter que Jamel lance en fin d'interview une phrase mémorable le plus sérieusement du monde: «L'Islam est en Europe depuis 3 000 ans!» (fab/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!