GENÈVE: La buvette des Bains des Pâquis en eaux troubles

Actualisé

GENÈVELa buvette des Bains des Pâquis en eaux troubles

La Ville pourrait supprimer sa subvention à l'association qui gère les Bains. En cause: une gestion un peu opaque de la buvette.

par
Renaud Bournoud

«La subvention annuelle de 420 000 fr. sera sûrement suspendue par le Conseil municipal, samedi», avertit Jean-Marc Froidevaux. Pour ce libéral membre de la Commission des finances, la gestion des Bains des Pâquis laisse à désirer.

«Dans l'immédiat, nous allons proposer aux détenteurs du bail, qui prendra fin le 31 décembre, un renouvellement extrêmement court de six mois. Le temps de tirer les choses au clair», révèle Philippe Aegerter, directeur du Département des finances.

Le lieu de baignade branché traverse de sérieux remous depuis que cinq membres du comité ont claqué la porte début novembre. Ils dénoncent notamment le manque de transparence dans la gestion de la buvette. Mercredi soir, les membres de l'Association des usagers des Bains des Pâquis étaient auditionnés par la Commission des finances, qui tente de décortiquer les comptes «touffus» de l'association. Ce jeudi, ce sera au tour des responsables de la buvette d'être convoqués. But de la manœuvre: mettre à plat le rôle de chacun.

«L'Association reçoit la subvention, mais la buvette s'est désolidarisée en créant une société à responsabilité limitée», explique Philippe Aegerter. Un imbroglio que les baigneurs espèrent voir réglé avant la saison estivale.

Ton opinion