Actualisé 04.08.2009 à 16:44

Faillite de Lehman BrothersLa caisse de pensions de l'Etat de Neuchâtel perd 32 millions

La caisse de pensions de l'Etat de Neuchâtel a perdu plus de 32 millions de francs l'an dernier suite à la faillite de la banque américaine Lehman Brothers.

Elle escompte toutefois récupérer 15 à 20% de l'investissement.

La caisse de pensions avait investi 32,6 millions de francs dans deux produits à capital garanti de Lehman. «Cette perte est à relativiser par rapport à la fortune de la caisse d'environ 2 milliards de francs», estime Olivier Santschi, administrateur de la caisse, contacté mardi par l'ATS suite à une information de «L'Express» et «L'Impartial».

Les placements alternatifs représentent moins de 5% de l'ensemble des placements de la caisse, selon son rapport de gestion 2008. «Nous sommes transparents par rapport à nos produits. En 2007, un gain de 12 millions de francs avait été réalisé sur un autre produit structuré», rappelle Olivier Santschi.

Les produits structurés permettent d'obtenir des rendements plus grands que dans l'immobilier, mais sont aussi plus volatils, ajoute l'administrateur. «Nous gardons une vision à long terme et nous ne sommes pas en situation d'insolvabilité», assure-t-il.

Prudence de mise

Reste que le degré de couverture de la caisse atteignait 56,7% à fin 2008, soit nettement moins que le taux de 70% fixé par la loi. À l'instar des autres caisses de pensions, celle de Neuchâtel a souffert de la crise financière. Les placements en titres ont accusé une contre-performance de 33% au cours de l'exercice sous revue.

L'année 2009 pourrait toutefois permettre d'effacer en partie ces pertes, les marchés boursiers étant repartis à la hausse, indique Olivier Santschi. Prudent, le comité du conseil d'administration de la caisse a pris des mesures conservatoires suite à la crise.

Il a notamment décidé de ne pas investir de liquidités sous la forme de titres en raison de l'incertitude des marchés boursiers et de transférer les liquidités déposées auprès de l'UBS à la Banque cantonale neuchâteloise (BCN).

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!