La caisse maladie unique fait tousser la droite
Actualisé

La caisse maladie unique fait tousser la droite

Genève/Sursee (LU) – La caisse unique, massivement rejetée, n'a pas trouvé grâce aux yeux des radicaux et des démocrates-chrétiens réunis en assemblées samedi.

L'impôt fédéral direct (IFD) a aussi été au centre des débats des radicaux, réunis à Genève vendredi et samedi. Soixante pour cent des délégués ont soutenu la proposition de supprimer l'IFD au profit de l'imposition des flux et marchandises (TVA, taxes écologiques, etc). Le chef du Département fédéral des finances s'est étonné des attaques visant les forfaits fiscaux accordés aux riches étrangers qui viennent s'établir en Suisse. Il ne s'agit pas d'une particularité helvétique, a-t-il souligné. Ces forfaits existent aussi à l'étranger. Les délégués radicaux et libéraux ont balayé massivement l'iniative de la gauche sur la caisse unique. Les démocrates-chrétiens ont décidé de renoncer à l'interdiction des chauffages à mazout dans les nouvelles constructions. Pour garantir l'approvisionnement électrique, les délégués ont accepté de miser sur l'énergie nucléaire. Les taxes incitatives et les mesures volontaires ne suffisent plus, selon le président du parti. Selon lui, il faut imposer des standards techniques à faible consommation d'énergie et interdire les techniques trop polluantes. Le PDC souhaite que la Suisse augmente de 10% la part de production électrique provenant d'énergies renouvelables. Il veut interdire l'importation de véhicules trop polluants et améliorer l'efficacité énergétique en rendant la norme Minergie obligatoire d'ici 2012. (ats)

Ton opinion