Arnold Schwarzenegger: «La Californie passe avant John McCain»
Actualisé

Arnold Schwarzenegger«La Californie passe avant John McCain»

La convention républicaine qui s'ouvre lundi prochain, pourrait devoir se passer d'une de ses stars les plus attendues: le gouverneur de Californie, l'atypique Arnold Schwarzenegger.

Il s'est en effet promis de rester en Californie si les élus de son Etat n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le budget, qui a déjà deux mois de retard, l'année fiscale californienne débutant au 1er juillet. Les élus s'affrontent sur le financement d'un déficit de 15,2 milliards de dollars, les républicains refusant catégoriquement toute augmentation d'impôts et les démocrates voulant éviter des coupes claires dans les programmes.

«J'ai dit très clairement au sénateur McCain (...) que j'étais très honoré qu'on me demande de parler à la convention (...) et que je serais honoré de faire tout mon possible pour l'aider à gagner la présidence, mais que l'Etat de Californie et le budget était la chose la plus importante», a déclaré Schwarzenegger. «Donc, si je n'ai pas de budget, je ne peux pas parler à la convention».

Un accord sur ce budget d'ici lundi semble improbable, et John McCain risque donc de perdre un soutien de poids, très apprécié notamment de l'électorat indépendant que le sénateur de l'Arizona espère attirer.

L'acteur devenu politicien est une valeur sûre capable d'attirer les foules, et sa défection serait très décevante également pour les audiences des chaînes de télévision, malgré un lundi soir chargé où l'affiche comprend aussi le président George W. Bush et le vice-président Dick Cheney. (ap)

Ton opinion