Angleterre: La campagne antiharcèlement qui a failli dégénérer
Actualisé

AngleterreLa campagne antiharcèlement qui a failli dégénérer

Une vidéo qui dénonce le harcèlement sexuel dans le métro londonien a manqué de tourner à la bagarre.

Deux acteurs de la chaîne YouTube britannique de caméras cachées Trollstationont mené à leurs dépens une «expérience sociale» (décidément très à la mode à l'heure de la toute-puissance des réseaux sociaux) pour évaluer la réponse des Londoniens quand une femme se fait harceler sexuellement dans le métro.

Même si les voyageurs ont mis du temps à réagir, ils ont finalement failli s'en prendre physiquement à l'acteur avant de comprendre qu'il s'agissait d'une expérience filmée, note la version britannique du Huffington Post. Ceux qui ont réagi ont finalement été félicités par l'équipe de production.

«Dénonce-le pour que ça s'arrête»

Dans le spot ci-dessus, une jeune femme se fait approcher par un homme qui la colle et auquel elle demande d'arrêter de la toucher. Deux passagers en costume observent la scène du coin de loeil en ignorant les propos répétés de la voyageuse. Quand celle-ci finit par élever la voix et leur demande de l'aide, ils lui demandent passivement: «Vous n'êtes pas ensemble?» «Bien sûr que non!» s'insurge-t-elle.

Un homme (qui ne souhaite pas être filmé à la fin de la vidéo) finit par se lever pour intervenir. Il a fallu qu'un seul réagisse pour que d'autres se joignent à lui et encerclent l'agresseur. Très vite, un petit groupe de passagers en colère menace de s'en prendre à lui physiquement, jusqu'à ce que le caméraman arrive. On notera qu'aucune femme n'intervient sur cette vidéo, ce qui ne manquera pas d'agacer ceux et celles qui estiment que le spot promeut une vision archaïque d'une proie facile «sauvée» par les hommes qui volent à son secours.

Mise en ligne il y a quatre jours, la vidéo, intitulée «Dénonce-le pour que ça s'arrête», avait été visionnée près de 700'000 fois mercredi soir. Les campagnes de prévention contre le harcèlement de rue et dans les transports en commun se multiplient en Europe, notamment cette semaine en France.

(NewsXpress)

Ton opinion