Concours: La candidate transgenre qui fait polémique
Actualisé

ConcoursLa candidate transgenre qui fait polémique

Conchita Wurst représentera l'Autriche lors de l'«Eurosong 2014». Sa participation n'est de loin pas acceptée par tous. Des pétitions ont été lancées.

par
Mathilde Jarry

Le clip de Conchita, «Rise Like A Phoenix».

Elle s'appelle Conchita Wurst, a 25 ans, et devrait rouler pour l'Autriche, samedi, en finale du «Concours Eurovision de la chanson» (diffusée sur RTS Un). Le hic, c'est que son vrai nom est Tom Neuwirth, et qu'il a une barbe. Son côté transgenre en a agacé plus d'un, notamment en Russie et en Biélorussie. Des pétitions circulent sur le Net pour réclamer le boycott de la diffusion de l'Eurosong.

«Chaque année, le concours a sa polémique», livre Jean-Marc Richard, qui commente l'émission depuis plus de 20 ans. L'animateur rappelle que Conchita n'est de loin pas la première transgenre du concours: «L'Israélienne Dana était déjà là en 1998.» D'autres se sont transformés pour créer le buzz. Or, ce n'est pas ce que recherche Conchita. «Elle n'est pas là pour provoquer, mais pour faire un appel à la tolérance, estime Jean-Marc Richard. C'est une polémique pour pas grand chose».

Clip polonais très audacieux...

Reste que, selon l'animateur, la chanson de Conchita ne devrait pas être dans les cinq premières. «Si elle s'y trouve, c'est que le public aura été touché par le message qu'elle a voulu faire passer». Pour lui, le clip des Polonais Donatan & Cleo, avec bon nombre de connotations sexuelles, est bien plus sujet à controverse.

L'Autrichienne, elle, tient sa devise: «Soyez la meilleure version de vous-même plutôt que la mauvaise copie de quelqu'un d'autre.» Elle n'exclut d'ailleurs pas de revenir à l'Eurosong en 2015 en Tom Neuwirth.

La première demi-finale sera retransmise mardi à 21h sur rts.ch. La deuxième aura lieu jeudi et sera diffusée à la même heure sur RTS Deux. C'est lors de cette soirée que la Suisse tentera de se qualifier, tout comme l'Autriche. La grande finale, elle, sera sur RTS Un, samedi 10, toujours à 21h.

Ton opinion