Grand Conseil vaudois: La candidature aux JO 2026 sème la confusion
Actualisé

Grand Conseil vaudoisLa candidature aux JO 2026 sème la confusion

L'annonce récente d'une candidature valdo-valaisanne aux Jeux olympiques d'hiver fait encore causer les élus.

La candidature des cantons de Vaud et du Valais aux Jeux olympiques (JO) d'hiver 2026 a à nouveau fait l'objet de questions au Grand Conseil vaudois mardi. Certains se demandent si les JO de la jeunesse qui se tiendront en 2020 à Lausanne ne sont pas une manière de s'y préparer.

S'agissant des Jeux olympiques de la jeunesse 2020, les «différents acteurs ont su créer l'envie», «emporter la population» avec eux, a estimé le socialiste Stéphane Montangero, auteur d'une interpellation. A ses yeux, ces jeux sont à «taille humaine» avec des «budgets raisonnables».

«Le Conseil d'Etat et les divers acteurs soutenant cette candidature ont répété à l'envi que les JOJ ne sauraient être une antichambre pour de futurs grands jeux». Et dès lors de s'étonner de la candidature de la Suisse occidentale aux JO 2026.

S'il ne se dit «pas opposé par principe à des JO», le député veut en savoir plus. Il attend dès lors du Conseil d'Etat qu'il fournisse au Parlement une clarification rapide de la situation notamment sur un éventuel soutien financier du gouvernement aux supporters de «the swiss made winter games».

Impacts financiers

Auteur d'une deuxième interpellation sur ces JO, le Vert Vassilis Venizelos a lui tenu à souligner que ce sont les milieux économiques qui ont annoncé cette candidature provoquant une certaine «confusion» auprès de la population avec une éventuelle annonce officielle du Conseil d'Etat. Il s'inquiète par ailleurs des impacts environnementaux et financiers d'un tel projet. (ats)

Ton opinion