Lausanne: La capitale vaudoise prévoit un déficit de 81 millions de francs en 2023

Publié

LausanneLa capitale vaudoise prévoit un déficit de 81 millions de francs en 2023

Malgré une hausse des revenus de 4,9%, le budget de la Ville pour 2023 présente un déficit, dont 58 millions de francs sont liés à la crise économique et énergétique.

La ville de Lausanne sera dans les chiffres rouges en 2023.

La ville de Lausanne sera dans les chiffres rouges en 2023.

Lausanne Tourisme

«Le budget 2023 est marqué par les conséquences de l’inflation, de la crise en Ukraine et la transition énergétique, qui pèsent pour environ 58 millions de francs sur le résultat projeté. Il s’agit principalement d’enveloppes pour financer les coûts supplémentaires en lien avec l’énergie et la transition énergétique par l’attribution du bénéfice lié au gaz fossile à un fonds spécifique», a annoncé la Ville de Lausanne mardi matin.

Petite enfance et climat

Dans le cadre de sa politique un enfant-une place, les autorités de la capitale vaudoise prévoient la création de 765 places supplémentaires dans les garderies lausannoises pour un montant de  6,5 millions de francs. Quant au Plan Climat, l’assainissement énergétique des bâtiments appartenant à la Ville devrait entraîner 107 millions de dépenses.  Les bâtiments scolaires et les installations sportives vont engloutir 40 millions de francs. Un montant similaire est prévu pour la mobilité.

Estimée à 87,3 millions de francs, la hausse des revenus est essentiellement due à l’annulation des effets liés à la pandémie et les impôts sur le bénéfice des personnes morales, dont l’augmentation prévue est de 13 millions.  Mais, si les revenus sont en hausse de 4,9%, les charges aussi le sont. D’après les prévisions, elles vont augmenter de 5,7%. Soit un montant de 106,4 millions de francs.

Le PLR redoute une hausse de l’impôt sur le revenu

«Seule une politique attrayante pour les habitants et les visiteurs ainsi qu’attractive pour les emplois permettra à la Ville de Lausanne d’augmenter à terme ses revenus», a réagi le PLR, qui dénonce  ce qu’il appelle  «politique anti-croissance économique de l’une des grandes communes de Suisse avec le taux d’emploi le plus faible par habitant». Le PLR voit dans le budget 2023 «de l’une des grandes communes de Suisse avec le taux d’emploi le plus faible par habitant une inquiétante volonté d’augmenter l’impôt sur le revenu des personnes physiques et morales». 

(apn)

Ton opinion

48 commentaires