Birsfelden (BL): La carcasse d’un chien fait débat sur Facebook
Actualisé

Birsfelden (BL)La carcasse d’un chien fait débat sur Facebook

Jeudi après-midi, une femme a découvert la carcasse d’un chien dans le Rhin. Persuadée que l’animal avait été maltraité, elle a cherché à trouver le coupable via un post sur les réseaux sociaux.

par
20min
1 / 2

Jeudi après-midi, à Birsfelden, non loin de Bâle, une femme a découvert la carcasse d’un chien dans le Rhin. Avec un ami, elle a pu sortir l'animal de l’eau à la hauteur de la centrale hydroélectrique. La jeune femme a été choquée par cette découverte, comme elle l’a écrit, horrifiée, sur Facebook: «Je ne peux pas mettre de mots sur ce que je ressens!»

Persuadée que le chien, sur le corps duquel des ecchymoses étaient visibles, avait été délibérément battu à mort puis éliminé dans le Rhin, elle en a appelé sur Facebook à partager son post afin de «savoir qui a fait cela», espérant que le responsable puisse ainsi être arrêté.

Moins de vingt-quatre heures après sa publication, ce message avait déjà été partagé près de 8000 fois, avec environ 540 commentaires, de nombreux utilisateurs de Facebook se disant choqués et condamnant les actes de cruauté envers les animaux. «Comment peut-on faire une telle chose à un animal?» pouvait-on ainsi lire.

Intervention de la police

Mais peut-on vraiment parler ici de maltraitance? N’est-ce pas plutôt un renard qui serait tombé dans l'eau et se serait noyé, comme certains le soupçonnent? Le porte-parole de la police bâloise Adrian Gaugler s’est exprimé à ce sujet: «Nous sommes au courant de cette affaire. Aucune autopsie n'a été réalisée, mais considérant l’aspect des blessures, il n’y a pas de présomption de mauvais traitement.»

Étant donné qu'aucune disparition n’avait été signalée et que l’animal n’était guère identifiable, il était impossible de savoir à qui il appartenait et d’où il venait. La police de Birsfelden est venue récupérer la carcasse de l’animal. Laquelle, après consultation des services vétérinaires, a été éliminée de manière appropriée, a déclaré Adrian Gaugler.

Avec l'aide d'un ami, la femme a pu sortir l'animal de l’eau à la hauteur de la centrale hydroélectrique de Birsfelden.
Avec l'aide d'un ami, la femme a pu sortir l'animal de l’eau à la hauteur de la centrale hydroélectrique de Birsfelden.Facebook

Ton opinion