Actualisé

La Case à Chocs face à son destin

L'avenir de la Case à Chocs n'était pas encore fixé hier soir à l'heure du bouclage.

En proie à de graves difficultés financières, l'Association des musiciens neuchâtelois (AMN), qui gère la salle de concerts, tenait une assemblée générale extraordinaire pour décider de son avenir.

Hier soir, trois variantes se dessinaient. La plus pessimiste: l'AMN se dissout et la salle ferme. La deuxième: la Case survit à la dissolution et trouve un repreneur. L'optimiste: un nouveau comité, avec des compétences de gestion, reprend l'AMN et son vaisseau musical. «La Ville n'aimerait pas que la Case ferme. Nous trouverons une solution», dit Matthieu, le programmateur. Les dettes de l'association se montent à plus de 250 000 fr.

(ert)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!