Foot - L1: La célébration de Nabil Fekir fait jaser
Actualisé

Foot - L1La célébration de Nabil Fekir fait jaser

Le joueur lyonnais a retiré et agité son maillot sous le nez des supporters stéphanois dimanche lors du derby.

Avec sa célébration, Nabil Fekir a provoqué la colère des supporters de St-Etienne.

Avec sa célébration, Nabil Fekir a provoqué la colère des supporters de St-Etienne.

AFP

Difficile de se faire remarquer davantage au moment de retrouver l'équipe de France: le Lyonnais Nabil Fekir a brillé à Saint-Etienne (5-0) avec un doublé, mais sa célébration provocatrice a entraîné l'envahissement du terrain et une longue interruption du match.

L'attaquant de l'OL, 24 ans, n'a peut-être jamais été aussi bon sur le plan sportif. Il l'a montré dans le chaudron de Geoffroy-Guichard, où les Lyonnais n'avaient plus gagné depuis novembre 2013, mais son geste, qui laissera une trace dans l'histoire des derbies, a créé la polémique. Après son deuxième but, il a retiré et agité son maillot sous le nez des supporters stéphanois, un geste à la mode, lancé par Lionel Messi et Cristiano Ronaldo dans le clasico entre le Barça et le Real Madrid ou l'attaquant de l'Inter Mauro Icardi, face à l'AC Milan.

Résultat, des fans des Verts ont envahi la pelouse, les CRS sont intervenus et l'arbitre a suspendu la rencontre pendant plus d'une demi-heure, alors qu'une première interruption de quelques minutes avait eu lieu en début de match à cause de fumigènes. Au passage, Fekir a écopé d'un carton jaune et sera automatiquement suspendu au prochain match pour accumulation de cartons. Il s'expose aussi à une sanction complémentaire de la Ligue.

Genesio et Deschamps

Bruno Genesio n'a pas caché son agacement après le geste de son capitaine au micro de Canal: «Je trouve ça dommage, la réponse c'était de gagner le match, ça ne sert à rien d'en rajouter et de provoquer. On n'aurait pas aimé qu'on (nous) fasse ça. Il faut savoir rester modeste. Il ne faut pas faire de choses comme ça, ce n'est pas bien».

«Peut-être que ce n'est pas un geste à faire», a convenu Nabil Fekir, tout en expliquant qu'il ne regrettait pas cette célébration. «Ça a mis un peu de piment au match, même si je comprends qu'il n'y avait pas besoin de ça».

«Je connais bien Nabil, c'est quelqu'un qui ne calcule pas. Ce n'était pas quelque chose de prémédité», a dit Didier Deschamps lundi. «Mais c'est un être humain comme tous les joueurs. Ce ne sont pas des robots. Il ne devrait pas le faire mais c'est arrivé, ça peut arriver», a expliqué le sélectionneur des Bleus avant les matches amicaux contre le pays de Galles et l'Allemagne vendredi et le mardi suivant. «Je préfère retenir sa performance et le niveau qu'il a depuis plusieurs semaines».

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion