Afghanistan: La censure à Kaboul fâche les USA
Actualisé

AfghanistanLa censure à Kaboul fâche les USA

Les Etats-Unis ont fait part mercredi de leur «mécontentement» et devant l'interdiction faite aux médias par le gouvernement afghan de couvrir les violences qui pourraient avoir lieu lors des élections de jeudi.

Kaboul menace les journalistes étrangers d'expulsion.

«Nous avons fait part de notre inquiétude et de notre mécontentement à ce sujet et nous pensons que les journalistes devraient pouvoir couvrir ces élections demain (jeudi) en toute liberté», a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs.

Mais la Maison Blanche a aussi souligné l'importance de ces élections présidentielle et provinciales et dit espérer que la journée se déroule sans problèmes majeurs.

Le gouvernement afghan a menacé mercredi d'expulser les journalistes étrangers et de fermer les médias locaux qui passeraient outre son interdiction de parler de violences pendant les élections. Cette mesure vise, selon Kaboul, à éviter une forte abstention.

L'ordre est une décision du Conseil national de Sécurité, qui rassemble les principaux organes et administrations chargés de la sécurité, et vise à préserver les intérêts du pays, a annoncé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ahmad Zahir Faqiri.

Les élections de jeudi constituent un test important pour les forces armées américaines et internationales de l'Otan, mobilisées pour permettre aux Afghans de voter librement et en sécurité. Mais les violences font craindre une abstention massive et une élection peu crédible.

(ats)

Ton opinion