Actualisé 01.09.2015 à 19:38

Berne

La centrale de Mühleberg autorisée à redémarrer

La centrale nucléaire de Mühleberg (BE) peut reprendre son activité après sa révision annuelle.

L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a donné mardi son feu vert au redémarrage de la centrale de Mühleberg (BE), ses prescriptions ayant été suivies. Deux des cinq installations helvétiques fonctionnent ainsi à nouveau.

Les examens par ultrasons de l'enveloppe du coeur n'ont montré aucune modification surprenante par rapport aux derniers contrôles. Les fissures longitudinales déjà connues n«ont pas continué à croître, fait valoir le gendarme fédéral sur son site Internet.

En revanche, de nouvelles «petites» lésions transversales ont été découvertes à l'aide des ultrasons, une technique utilisée pour la première fois. Elles sont toutefois admissibles, affirme l'IFSN.

Résister aux catastrophes naturelles

Afin de résister à une succession de catastrophes naturelles telles qu'un séisme et une crue, l'autorité fédérale avait requis une alimentation en eau de refroidissement indépendante de l'Aar. La centrale a donc installé une connexion directe dans le système de secours du réservoir de Runtigenrain, situé en hauteur.

La station de pompage des eaux souterraines qui approvisionne cette cuve a été modifiée. Pour l'IFSN, cette installation constitue une alimentation appropriée, capable de faire front aux inondations et indépendante de l'Aar.

Egalement au menu des travaux de révision, un contrôle intégral de débit de fuite a été réalisé dans l'enceinte de confinement primaire. Il a confirmé son étanchéité. En outre, 36 nouveaux éléments combustibles ont été chargés dans le cadre du changement annuel.

L'IFSN avait réclamé plusieurs mesures à la fin janvier dernier afin que la centrale nucléaire de Mühleberg puisse être exploitée jusqu'en 2019, date de sa mise hors service définitive.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!