France - La chaîne «M6» va-​​t-​​elle fusionner avec «TF1»?
Publié

FranceLa chaîne «M6» va-​​t-​​elle fusionner avec «TF1»?

Le groupe M6/RTL a été mis en vente par son actionnaire Bertelsmann. L'offre de son concurrent de toujours «TF1» semble aujourd'hui tenir la corde.

Le groupe M6 détenant déjà 5 fréquences, un rachat par «TF1» également propriétaire de 5 canaux impliquerait la cession de trois chaînes. (photo: AFP)

Le groupe M6 détenant déjà 5 fréquences, un rachat par «TF1» également propriétaire de 5 canaux impliquerait la cession de trois chaînes. (photo: AFP)

En cas d'ouverture de négociations exclusives pour la cession du groupe M6/RTL, mis en vente depuis le début d'année par son actionnaire Bertelsmann, le processus serait soumis à de fortes contraintes réglementaires sur la concentration des médias. L'offre de TF1, concurrent de toujours qui tient son assemblée générale annuelle jeudi, s'est distinguée des multiples prétendants et semble aujourd'hui tenir la corde.

«Une fusion avec TF1 s'inscrirait dans notre stratégie de poursuite active de la consolidation du marché. Cependant, il existe des obstacles réglementaires», a dit fin mars le PDG du groupe allemand Bertelsmann, qui doit prendre une décision au premier semestre. Nicolas de Tavernost, dirigeant de la chaîne depuis ses débuts, s'est positionné contre une vente par appartements, ce qui complique le choix d'un repreneur.

Vers un acteur géant de la télévision?

Depuis une modification en 1994 de la loi Léotard, seules sept autorisations pour diffuser sur les ondes hertziennes peuvent être accordées à un même groupe de télévision. Les mécanismes légaux anticoncentration spécifiques aux médias visent à «satisfaire l'objectif constitutionnel de respect du pluralisme des offres via la présence d'une diversité d'opérateurs» et «assurer l'indépendance des médias vis-à-vis du pouvoir politique et d'acteurs privés influents», rappelle le CSA.

Le groupe M6 détenant déjà 5 fréquences (sa chaîne éponyme, W9, 6ter, Gulli et Paris Première), un rachat par TF1 également propriétaire de 5 canaux (TF1, TMC, LCI, TFX, TF1 Cinéma Séries) impliquerait la cession de trois chaînes. Des limites légales existent également pour la radio, un ensemble de stations ne pouvant émettre pour plus de 150 millions d'auditeurs cumulés.

Avec 114 millions d'auditeurs fin décembre 2019, les trois stations de M6 (RTL, RTL2, Fun Radio) ne pourraient par exemple pas intégrer ensemble le groupe NRJ (124 millions d'auditeurs) ni le groupe Altice (les stations RMC et BFM Business de NextRadio cumulent 58 millions d'auditeurs). TF1 n'est en revanche pas présent dans la radio. Selon les experts, le point décisif sera le feu vert des autorités antitrust. Le mariage de la première et de la troisième chaîne du PAF ferait en effet émerger un acteur géant de la télévision dépassant France TV avec plus de 30% de parts d'audience, et représentant les trois quarts du marché publicitaire sur le média.

(AFP)

Ton opinion

82 commentaires