Actualisé 23.08.2008 à 15:19

mauvais goût

La chaise électrique n'est pas la bienvenue à Paris

Une fausse chaise électrique devait être dressée à la fin du mois lors d'une fête foraine à Paris, mais le maire a trouvé l'attraction d'un goût douteux et a demandé qu'elle ne soit pas autorisée, tout comme à Milan.

Cette attraction vient déjà d'être fermée à Fréjus, dans le sud de la France, où elle ne faisait pas rire tout le monde, et avait connu le même sort auparavant à Milan.Le maire socialiste de Paris, Bertrand Delanoë, va demander que la préfecture ne délivre pas d'autorisation à cette attraction pour la «Fête à Neuneu», une grande fête populaire dans le bois de Boulogne, prévue à partir du 30 août.La mairie de Paris est «défavorable» à l'installation de l'attraction, a indiqué la municipalité.La fausse «chaise électrique» présente un mannequin en latex dans un grand parallélépipède de verre illuminé de néons bleuâtres. Lors de «l'exécution», le mannequin, actionné par un vérin hydraulique synchronisé, pousse des cris, se contorsionne, de la fumée sort de ses chaussures puis sa tête retombe.Son propriétaire, Stéphane Camors, un forain de 40 ans, a défendu son attraction, achetée 10.000 dollars aux Etats-Unis. «C'est juste un truc pour faire rire les gens. N'y voyez surtout pas une apologie de la peine de mort», a-t-il expliqué. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!