Forcené de Bienne: La chasse à l'homme se poursuit
Actualisé

Forcené de BienneLa chasse à l'homme se poursuit

Le chemin Mon-Désir à Bienne a été bouclé par la police lundi pour permettre à des agents d'investiguer dans la maison de l'homme qui a tiré sur un de leurs collègues.

La route a été fermée pour des raisons de sécurité et pour permettre aux policiers de «travailler» en paix, a indiqué à l'ATS Florie Marion, porte-parole de la police cantonale bernoise. Selon elle, le chemin Mon-Désir devrait rouvrir au trafic en fin de journée.

Quant à la chasse à l'homme que mène la police depuis la nuit de mercredi à jeudi, elle n'a toujours pas porté ses fruits. La police a prévu de faire le point lundi après-midi au cours d'un point presse.

Homme interpellé

Florie Marion a par ailleurs confirmé lundi que la police a interpellé un homme dans les environs de la maison du forcené vendredi soir, avant de le relâcher. «24 Heures», la «Tribune de Genève» et «Le Matin» ont fait état d'une interpellation «musclée».

L'homme dit avoir été plaqué à terre. «Ils m'ont embarqué, fouillé et conduit au poste de gendarme de Bienne. Là, j'ai passé deux heures en cellule» avant d'être libéré. La porte-parole de la police n'a pas voulu commenter ces dires. Aucune autre personne n'a été interpellée, a précisé Florie Marion. (ats)

Point de presse lundi

La police cantonale bernoise fait un point de presse sur l'opération de police en cours pour retrouver le forcené de Bienne ce lundi à 15h à l'entrée principale du Palais des Congrès à Bienne.

Ton opinion