Actualisé 05.12.2007 à 10:58

La chauffeur de Lady Di avait le droit de boire en service

Nouvelle révélation dans l'affaire de l'accident qui a coûté la vie à la princesse de Galles et à son compagnon Dodi Al-Fayed. Leur chauffeur, M. Paul, avait un «statut spécial» lui permettant de boire avant de prendre le volant.

L'information a été révélée mardi par un ancien manager de l'hôtel Ritz, propriété de la famille Al-Fayed, dans lequel le couple avait dîné avant d'embarquer dans ce qui allait être leur dernière course, le 31 août 1997.

Le seul qui avait le droit de boire avant de conduire

Thierry Rocher, travaillait à l'époque comme manager de nuit dans l'hôtel de luxe parisien. Il a expliqué devant le jury londonien chargé de l'enquête toujours en cours: «Personne n'était autorisé à boire de l'alcool en service mais Henri Paul avait un statut spécial dans l'organigramme de l'hôtel (...) Henri Paul rendait des comptes directement à M. Klein (le président du Ritz) et en son absence à M. Roulet (son assistant)».

Autre témoignage allant dans ce sens, celui de Jean-François Muisa, propriétaire de la compagnie Etoile Limousines, qui a fourni le véhicule conduit par Monsieur Paul. «Etant le responsable de la sécurité il avait un lien direct avec la famille Al-Fayed, donc je n'avais pas de commentaires à faire la dessus», a déclaré Monsieur Musa, irrité par ce statut de privilégié.

Le véhicule conduit par Henri Paul s'est écrasé dans le tunnel du pont de l'Alma le 31 août 1997, causant sa mort, celle de la princesse Diana et de son compagnon Dodi Al-Fayed.

Deux enquêtes, française et britannique, ont conclu que l'accident a eu lieu parce que M. Paul avait bu et conduisait trop vite.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!