Censure: La Chine bloque l'accès au site du «New York Times»
Actualisé

CensureLa Chine bloque l'accès au site du «New York Times»

Certains lecteurs du célèbre journal américain ont perdu leur connexion dès jeudi soir, à Pékin, Shanghai et Guangzhou et il était toujours impossible de se connecter depuis Pékin samedi.

Dans la semaine, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Liu Jianchao avait défendu le droit de la Chine à censurer les sites Web diffusant des contenus jugés illégaux par le gouvernement, jugeant que les autres pays aussi régulaient leur utilisation d'Internet.

Pendant les Jeux olympiques d'été, au mois d'août dernier, la Chine avait ouvert l'accès à des sites interdits de longue date, comme la BBC ou Human Rights Watch, les journalistes étrangers ayant accusé Pékin de ne pas respecter ses engagements pour une plus grande liberté des médias.

Selon le New York Times, Pékin a également bloqué dans la semaine le site en chinois de la BBC, et ceux de Voice of America, Asiaweek, et un quotidien de Hong Kong, Ming Pao. Hormis celui de Ming Pao, tous ces autres sites étaient accessibles de Pékin samedi.

La Chine compte le plus grand nombre d'usagers d'Internet au monde, 250 millions, mais a également mis sur pied un système de traque sophistiqué des contenus sensibles, et bloque régulièrement nombre de sites, notamment pro-tibétains. (ap)

Ton opinion