Grippe A/H1N1: La Chine s'inquiète d'une hausse des cas de grippe

Actualisé

Grippe A/H1N1La Chine s'inquiète d'une hausse des cas de grippe

Le ministre chinois de la santé Chen Zhu s'est inquiété mardi d'une hausse brutale des cas de grippe H1N1 dans le pays en cette période de rentrée scolaire et alors que l'été s'achève.

«Il y a une évolution récente concernant la grippe H1N1 et nous faisons face à une situation sombre», a-t-il lancé à la presse, parlant d'une hausse soudaine du nombre des cas, notamment avec la concentration des étudiants sur les campus scolaires.

Chen Zhu a affirmé que la Chine lancerait cette semaine son programme national de vaccination, premier pays à le faire, mais a averti que les laboratoires n'arriveraient pas à répondre à la demande.

Le ministre s'est aussi inquiété de l'arrivée des prochaines vacances du 1er octobre, anniversaire de la fondation de la Chine communiste, durant lesquelles les Chinois voyagent en masse et qui vont être marquées cette année par des festivités de grande ampleur pour le 60e anniversaire.

Le pays le plus peuplé du monde avec 1,3 milliard d'habitants, prévoit de vacciner 5% de la population, soit 65 millions de personnes, d'ici à la fin de l'année.

Certaines tranches d'âge ou catégories de population seront prioritaires mais aussi les zones géographiques à forte prévalence du virus, «pour faire bouclier contre la propagation à d'autres régions», a souligné Chen.

La semaine dernière, le gouvernement a approuvé la mise en production d'un premier vaccin la grippe H1N1, unidose et fruit de la recherche du laboratoire chinois Sinovac.

D'autres approbations sont attendues prochainement.

La Chine a officiellement recensé à ce jour 5592 cas, dont aucun mortel, alors que dans le monde 2837 personnes ont succombé à ce type de grippe, selon le dernier bilan vendredi de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Au moins deux malades dans l'est du pays sont aujourd'hui dans un état sérieux, bien que stable, a dit le ministre.

(afp)

Ton opinion