Actualisé

La Chinoise Margaret Chan à la tête de l'OMS

Le Conseil exécutif de l'OMS a désigné la Chinoise Margaret Chan comme nouveau directeur général de l'organisation.

Les 34 membres du Conseil exécutif se sont mis d'accord à Genève sur le nom de l'actuelle sous-directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les maladies transmissibles au terme de deux jours et demi de concialiabules. Le choix des membres du Conseil exécutif n'a encore jamais été désavoué par l'Assemblée mondiale de la santé.

Mme Chan a été élue au 4ème tour avec 24 voix contre dix au ministre mexicain de la Santé Julio Frenk, a précisé une porte- parole, après avoir mené la course lors des trois premiers tours.

Le Japonais Shigeru Omi, la ministre espagnole de la Santé Elena Salgado et le Koweïtien Kazem Behbehani ont été éliminés durant les trois premiers tours.

Première pour la Chine

C'est la première fois qu'une Chinoise est désignée à la tête d'une agence de l'ONU dont le budget pour deux ans atteint les 3,3 milliards de dollars. Elle succèdera pour un mandat de cinq ans au Sud-Coréen Lee Jong-wook, décédé brutalement d'une attaque cérébrale le 23 mai fernier.

Selon des diplomates, le choix de Mme Chan a été notamment influencé par l'appui donné récemment par les autorités de Pékin aux pays africains ainsi que par l'importance de la lutte contre la grippe aviaire en Asie et de la prévention d'une pandémie de grippe.

Mme Chan (59 ans) avait aidé à combattre une première flambée de grippe aviaire en 1997 comme directrice du département de la santé de Hong Kong. Elle a aussi contribué à lutter contre l'épidémie du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS). (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!