Bistouri: La chirurgie plastique a ses limites
Actualisé

BistouriLa chirurgie plastique a ses limites

De plus en plus de patientes usent et abusent du botox et autres dérivés. Un magazine féminin se penche sur le phénomène.

par
cst
Peu scrupuleux, les deux associés de la série "Nip/Tuck" refusent rarement les interventions lucratives.

Peu scrupuleux, les deux associés de la série "Nip/Tuck" refusent rarement les interventions lucratives.

Le magazine féminin « Elle » lance un pavé dans la mare cette semaine en s'interrogeant sur les limites de la médecine esthétique. Intitulée « La chirurgie esthétique fait-elle vieillir ? », l'enquête propose de nombreux témoignages d'inconditionnelles et de réfractaires au scalpel. Icône incontestée de l'élégance parisienne, Ines de la Fressange est plutôt pour le naturel: « Les visages trafiqués affichent leurs intentions, un peu comme les femmes qui montrent leur volonté d'être irrésistibles…Less is more ! Dans tous les domaines. » Si certaines patientes clament haut et fort leur profonde satisfaction au lendemain d'une première intervention, d'autres se montrent moins enthousiastes. Pour Béatrice, quadragénaire, « On n'a plus de rides, mais plus d'âge non plus. On a une sorte de masque et on ne sait pas ce qu'il recouvre. »

L'apparition de ces nouveaux visages lisses auxquels il est difficile de donner un âge est troublant. Du côté du septième art, certains réalisateurs s'insurgent contre les diktats de beauté en vigueur qui fustigent les rides et les marques du temps. Martin Scorsese ironise à ce propos : « Passé 35 ans, certaines actrices ne peuvent plus exprimer la colère. Le jeu d'acteur est basé sur les expressions, alors pourquoi vouloir les effacer ? » Côté Suisse, le lifting et autres injections de collagène a toujours autant la côte. Le nombre d'interventions annuel est stable depuis plusieurs années et atteint les 40 000. Selon un récent sondage mené par les cliniques privées Hirslanden, 90 % des femmes souhaiteraient modifier leur apparence physique.

Ton opinion