Actualisé 17.01.2013 à 18:22

Chirstine Lagarde

La chute de l'économie mondiale stoppée

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a estimé jeudi que la chute de l'économie mondiale avait été stoppée mais que l'heure n'était pas au «relâchement», notamment sur le front de l'emploi.

L'optimisme de la directrice générale du FMI est mesuré.

L'optimisme de la directrice générale du FMI est mesuré.

«Nous avons stoppé la chute, nous devons éviter la rechute et ce n'est pas le moment de se relâcher. (...) Il y a encore beaucoup à faire», a déclaré Mme Lagarde lors d'une conférence de presse au siège du Fonds monétaire international à Washington.

La directrice du Fonds a à la fois relevé des signes «d'amélioration» et de «détérioration» sur l'emploi, notamment des jeunes, rappelant que 200 millions de personnes étaient sans travail à travers le globe.

«Nous avons besoin de croissance pour l'emploi et d'une croissance de l'emploi», a-t-elle estimé.

S'attardant sur la zone euro, épicentre de la crise de la dette, Mme Lagarde a relevé que les fonds de secours mis en place (MSE, rachat d'obligations par la BCE) n'avaient encore montré qu'ils étaient «opérationnels». «Des progrès doivent être faits en termes d'union bancaire», a-t-elle notamment ajouté.

Tout en saluant l'action de la BCE, Mme Lagarde a jugé qu'un nouveau cycle d'assouplissement monétaire dans l'Union européenne «serait approprié» pour soutenir l'économie.

Concernant les Etats-Unis, la patronne du Fonds a appelé toutes les parties à faire front commun pour éviter une «erreur politique» sur le plafond de la dette qui a atteint sa limite légale mais que les républicains refusent actuellement de relever. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!