Harmonisation fiscale: La classe moyenne trinquerait avec l'initiative du PS
Actualisé

Harmonisation fiscaleLa classe moyenne trinquerait avec l'initiative du PS

L'initiative populaire socialiste qui exige plus d'équité fiscale ne toucherait pas uniquement 1 à 2% des plus hauts revenus.

Elle augmenterait aussi les impôts de la classe moyenne. C'est ce qu'affirme economiesuisse en s'appuyant sur une étude.

Selon cette analyse présentée mardi à Zurich, au moins la moitié des cantons devraient augmenter leurs impôts. Les communes devraient également revoir leurs taux à la hausse, écrit economiesuisse dans un communiqué.

De plus, l'initiative «Pour des impôts équitables» ne conduirait pas à une meilleure répartition des richesses entre les citoyens. C'est pourquoi le projet d'harmonisation fiscale matérielle élaboré par le Parti socialiste est une mauvaise affaire, juge l'association faîtière des grandes entreprises suisses.

Lancée en 2006, l'initiative du PS a été déposée à Berne en mai 2008. Le texte demande la mise en place de barèmes fiscaux minimaux pour les hauts revenus et les grandes fortunes.

Le taux d'imposition marginal devrait atteindre au moins 22% à partir de 250 000 francs de revenu pour les personnes seules, pour les impôts cantonaux et communaux cumulés. Il devrait atteindre au moins 5 pour mille pour les fortunes dépassant 2 millions de francs. L'initiative interdit de plus explicitement les barèmes dégressifs.

(ats)

Ton opinion