Biodiversité - La Colombie est la pouponnière des papillons de notre planète

Publié

BiodiversitéLa Colombie est la pouponnière des papillons de notre planète

Le pays d’Amérique du Sud abrite plus de 3600 espèces et plus de 2000 sous-espèces de lépidoptères, révèle mardi une étude britannique.

1 / 7
Le «Dorius Heliconius» est l’une des 5000 espèces de papillons qu’abrite la Colombie, pays dont la biodiversité est l’une des plus riches au monde.

Le «Dorius Heliconius» est l’une des 5000 espèces de papillons qu’abrite la Colombie, pays dont la biodiversité est l’une des plus riches au monde.

AFP
Selon une étude publiée mardi par le Musée d’histoire naturelle de Londres, on dénombre 3642 espèces de papillons et 2085 sous-espèces en Colombie.

Selon une étude publiée mardi par le Musée d’histoire naturelle de Londres, on dénombre 3642 espèces de papillons et 2085 sous-espèces en Colombie.

AFP
Deux voiliers géants («Papilio thoas») en plein accouplement.

Deux voiliers géants («Papilio thoas») en plein accouplement.

AFP

La Colombie abrite environ 20% des espèces de papillons de la planète, le chiffre le plus élevé au monde, selon une étude publiée mardi par le Musée d’histoire naturelle de Londres.

Dans un document intitulé «Papillons de Colombie, liste de vérifications», un groupe international de scientifiques a recensé 3642 espèces et 2085 sous-espèces dans ce pays qui bénéficie d’une des plus riches biodiversités au monde.

«Plus de 200 espèces de papillons de ce recensement ne vivent qu’en Colombie et dans aucun autre pays du monde», indique Blanca Huertas, spécialiste des papillons au Musée d’histoire naturelle de Londres.

«Aussi, si nous les perdons, il n’existe pas de population de secours et cela sera pour toujours», souligne-t-elle, appelant à protéger leur habitat naturel. Elle souhaite que «la protection des papillons en Colombie aide à protéger les forêts et d’autres espèces moins charismatiques».

Les scientifiques ont participé à ce projet «durant la plus grande partie de leur carrière», lors de voyages d’études en Colombie, ainsi qu’à partir de l’analyse de plus de 350’000 photographies et de compilations bibliographiques existant depuis le XVIIIe siècle», a indiqué le musée dans un communiqué.

Avec cette liste de 300 pages, «la Colombie est désormais officiellement reconnue comme ayant la plus importante quantité d’espèces de papillons dans le monde, une position qu’elle occupe déjà pour les oiseaux et les orchidées», rappelle l’institution.

Le Pérou et l’Équateur sur le podium

Selon l’étude, deux autres pays d’Amérique du Sud, le Pérou et l’Équateur, s’approchent d’un tel niveau de biodiversité de lépidoptères, mais pour l’heure aucune publication scientifique exhaustive dans ces pays ne permet d’être plus précis.

Les chercheurs soulignent d’ailleurs que le recensement des papillons en Colombie «souffre toujours de manques d’information» et devra être complété par de nouvelles recherches et découvertes.

«La Colombie est un pays avec une grande diversité d’habitats naturels, une géographie complexe et hétérogène (…) Ces facteurs, ajoutés à la délicate situation sécuritaire au cours du siècle passé dans certaines régions, ont limité jusqu’à aujourd’hui les avancées en matière d’exploration sur le terrain», indique le musée.

De nombreuses régions du pays ont été touchées pendant plusieurs décennies par le conflit armé contre la rébellion des Forces armées révolutionnaires de Colombie, qui ont signé en 2016 un accord de paix. Les groupes paramilitaires et de narcotrafic entretiennent également l’insécurité.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires