Industrie: La COMCO donne son feu vert au rachat de Sika
Actualisé

IndustrieLa COMCO donne son feu vert au rachat de Sika

Selon St-Gobain, la décision a été donnée sans conditions. La Commission européenne avait aussi approuvé le rachat.

Le groupe français Saint-Gobain a annoncé que la Commission de la concurrence (COMCO) a autorisé sans conditions mardi la prise du contrôle du groupe suisse de chimie de spécialités Sika. Ce rachat a déjà obtenu le feu vert notamment de la Commission européenne.

Cette décision «confirme la logique industrielle du rapprochement entre les deux groupes», souligne Saint-Gobain dans un communiqué. La COMCO n'était pas atteignable mardi soir pour confirmer cette information.

Le processus d'approbation par les différentes autorités de la concurrence est désormais presque achevé, note le groupe français, qui attend maintenant une décision de justice rétablissant les droits de vote de la famille qui avaient été réduits par le conseil d'administration de Sika en avril pour faire barrage au groupe français.

Long litige

La direction et les administrateurs indépendants de Sika s'opposent depuis des mois à la vente de la participation de contrôle de la société Schenker Winkler Holding (SWH), holding de la famille héritière Burkard-Schenker, à Saint-Gobain. Ce dernier a conclu en décembre dernier une transaction avec les héritiers, leur offrant 2,75 milliards de francs, soit une prime de 80%.

SWH détient 16,1% des actions de Sika, mais dispose de 52,4% des droits de vote. Ce qui théoriquement permet à Saint-Gobain de prendre le contrôle de la société sans avoir à lancer d'offre publique d'achat (OPA).

Les dirigeants de Sika contestent cette opération pour laquelle ils n'ont pas été consultés, de peur qu'elle ne se fasse au détriment de Sika, concurrent de Saint-Gobain sur ses activités de mortier. Le cas occupe les tribunaux depuis plusieurs mois déjà.

Le 1er septembre, le Tribunal administratif fédéral (TAF) avait définitivement dispensé le géant industriel français de lancer une OPA sur le groupe zougois de spécialités chimiques. Il avait rejeté un recours déposé par deux actionnaires de Sika, la fondation de Bill et Melinda Gates et le fonds Cascade Investment. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion