Broye: La commune de Morens maintient son opposition
Actualisé

BroyeLa commune de Morens maintient son opposition

Dernière à se prononcer, la commune de Morens (FR) a maintenu mardi soir son opposition à la réglementation civile de l'aérodrome de Payerne (VD).

Les 21 autres communes concernées au sein de leur association de défense (ASIC) avaient quant à elles approuvé le projet la semaine dernière.

Voisin de la piste, le village s'oppose depuis des années à un usage civil intensif de l'aérodrome militaire de Payerne. Le nouveau règlement d'exploitation accepté fin septembre par l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) prévoit d'augmenter potentiellement de 800 à 8400 le nombre de vols.

Morens maintient son opposition avec recours au Tribunal administratif fédéral, a expliqué la syndique Nathalie Frey. La commune veut pouvoir poursuivre les négociations avec la Communauté régionale de la Broye (Coreb) jusqu'à ce qu'elle obtienne satisfaction.

La syndique n'a pas voulu donner de détails sur le contenu des négociations. Mais «nous sommes dans un esprit constructif. Nous ne voulons pas bloquer le projet. L'espoir, c'est de trouver un terrain d'entente le plus rapidement possible», selon Nathalie Frey.

Chapeauté par la Coreb, un organe de concertation devrait surveiller l'application du règlement et veiller à la défense des intérêts des communes. L'utilisation civile de l'aérodrome est considérée comme essentielle pour les projets économiques et les installations d'entreprises dans la zone.

La décision positive de l'OFAC marque le décollage définitif de l'Aéropôle de Payerne, expliquait fin septembre la Coreb. A terme, cette dernière espère accueillir quelque 1500 emplois sur le site. (ats)

Ton opinion