Actualisé 29.09.2011 à 10:56

Affaire Stauffacher

La complice demande l'acquittement

La défense a demandé l'acquittement d'une seconde accusée suspectée d'avoir mis le feu au véhicule d'un policier à Zurich.

Andrea Stauffacher a comparu à l'audience, contrairement à sa complice.

Andrea Stauffacher a comparu à l'audience, contrairement à sa complice.

Le procès de l'activiste de gauche zurichoise Andrea Stauffacher s'est poursuivi jeudi à Bellinzone. La défense a demandé l'acquittement d'une seconde accusée, une femme de 46 ans suspectée d'avoir mis le feu au véhicule d'un policier à Zurich.

Il n'y a aucune preuve que ma cliente soit impliquée dans l'incendie de ce véhicule en 2004, a affirmé l'avocat de cette quadragénaire. Les vidéos sur lesquels se fondent les autorités de poursuite fédérales n'ont pas de valeur probante, a déclaré l'avocat.

Si l'accusée fait bien partie de la mouvance radicale anticapitaliste, elle n'a cependant commis jusqu'à ce jour aucun acte de violence, a ajouté le défenseur.

Accusée absente

Pour des raisons familiales, sa cliente n'a pas comparu jeudi à son procès. La principale accusée, Andrea Stauffacher a comparu à l'audience qui se poursuit avec la plaidoirie de son avocat.

Mercredi, le Ministère public a requis quatre ans et demi de prison contre cette femme de 61 ans, considérée comme l'»icône» du «bloc noir» zurichois.

Les actes reprochés à Andrea Stauffacher s'étalent entre 2002 et 2007. L'accusée aurait visé des immeubles à Berne et Zurich en utilisant des feux d'artifice bricolés. Selon le Ministère public de la Confédération, ces actes auraient pu mettre en danger des personnes. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!