La concurrence sévit sur le marché du karaoké en ligne
Actualisé

La concurrence sévit sur le marché du karaoké en ligne

Le site SingShot a repris les points forts du site de référence kSolo en y ajoutant tous les avantages de l'interface de YouTube.

Les internautes peuvent écouter des démos et enregistrer leur propre version en suivant les paroles à l'écran. Ils ont à disposition une bibliothèque de chansons datant d'au moins deux ans.

SingShot espère suivre le succès de YouTube en invitant les membres à faire partager, voter et commenter leurs publications par d'autres internautes. Les votes de ces derniers et les taux de visionnement des contributions donnent lieu à des classements en tout genre.

A la différence du site kSolo, limité à Internet Explorer, SingShot tourne sur tous les navigateurs. Il suit aussi la tendance permettant, à l'aide d'un simple couper-coller, d'insérer la publication dans un blog ou un site ou encore de faire suivre le lien.

La navigation dans les catégories (rock, pop, ou encore années 1980) n'est pas toujours aisée en raison de l'importance du réservoir de chansons. Contrairement à kSolo, SingShot ne dispose pas d'une fonction invitant à écouter de la musique semblable à celle enregistrée.

SingShot offre gratuitement les deux premières semaines d'abonnement. Ensuite, les tarifs mensuels varient entre 6 fr. et 12 fr. en fonction de la durée des abonnements; kSolo offre la première semaine gratuite et demande entre 10 et 12 fr. en fonction de la durée de l'abonnement.

(laf)

Ton opinion