Actualisé 03.05.2011 à 05:52

Meurtre d'une actrice

La condamnation de Spector confirmée

Le producteur américain Phil Spector, condamné en première instance à 19 ans de prison pour meurtre, a été de nouveau reconnu coupable en appel, aux Etats-Unis.

Phil Spector est âgé de 71 ans.

Phil Spector est âgé de 71 ans.

La condamnation du producteur américain de rock Phil Spector à 19 ans de prison pour le meurtre d'une ancienne actrice a été confirmée lundi par une cour d'appel californienne, a annoncé la justice.

Le légendaire producteur, âgé de 71 ans, avait été condamné en 2009 à 19 ans de prison pour avoir tué par balle dans son manoir, en 2003, l'ancienne actrice de série B Lana Clarkson, quelques heures après l'avoir rencontrée dans une boîte de nuit où elle travaillait comme serveuse.

Les avocats de Phil Spector réclamaient l'annulation de la condamnation, estimant que le juge n'aurait pas dû permettre au jury d'entendre les témoignages de cinq femmes ayant été menacées par le producteur avec une arme pour avoir refusé ses avances.

Mais les trois juges de la cour d'appel du 2e district de Californie n'ont pas partagé leur avis.

Saute d'humeur soudaine

«Les preuves montrent que, sous l'emprise de l'alcool et en perdant le contrôle face à une femme seule qui suscitait en lui un intérêt sentimental ou sexuel, Phil Spector a eu une saute d'humeur soudaine», écrivent les juges.

Selon les magistrats, le producteur «était fou de rage et a menacé la femme avec un pistolet quand elle a refusé d'accéder à ses demandes».

Pour eux, les preuves montrent que «la cause de la mort de Lana Clarkson n'était ni un accident ni un suicide».

Innocence clamée

Dans un communiqué, les avocats du producteur ont contesté la décision et affirmé qu'ils demanderaient un nouvel examen de leur requête par la Cour d'appel, et si besoin, «un examen par la Cour suprême de Californie».

Phil Spector a toujours clamé son innocence et sa défense a affirmé que l'ancienne actrice de 40 ans, déprimée par l'échec de sa carrière artistique, s'était suicidée à son domicile, dans l'est de Los Angeles.

Mais le procureur Alan Jackson l'avait dépeint pendant le procès comme un excentrique fou des armes, avec «une histoire empreinte de violence» envers les femmes.

Le producteur est considéré comme l'un des génies du rock grâce à la technique d'enregistrement dite du «mur du son» qu'il avait mise au point dans les années 1960 au profit d'artistes comme John Lennon, George Harrison, les Ronettes ou les Ramones. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!