Coronavirus – «La Confédération doit présenter un plan de mesures»
Publié

Coronavirus«La Confédération doit présenter un plan de mesures»

La task force de la Confédération dresse un tableau sombre de la situation sur le plan de la pandémie. Les experts et les politiques demandent au Conseil fédéral d’agir. Des annonces pourraient intervenir ce mercredi.

Les places libres en soins intensifs pourraient bientôt être de mise.

Les places libres en soins intensifs pourraient bientôt être de mise.

20Min/Marvin Ancian

La dernière évaluation de la task force de la Confédération ne laisse guère d’espoirs quant à la fin prochaine de la pandémie. Si la tendance se poursuit, les hôpitaux arriveront à saturation en décembre avec, peut-être, la mise en place de triages dans les unités de soins intensifs pour savoir qui sera traité et qui ne le sera pas.

Jan Fehr, infectiologue à l’uni de Zurich, partage cette inquiétude. «Ce n’est probablement qu’une question de temps avant que nous ne nous retrouvions dans une situation similaire à celle que vit l’Autriche. Un confinement, comme dernier recours, n’est malheureusement pas à exclure.»

«Nous avons répété les erreurs de l’année dernière»

Le spécialiste avance des pistes pour éviter le pire avec la mise en place rapide de la 3e dose de rappel, un nombre de vaccinations plus élevé, une obligation de porter le masque élargie et le télétravail par exemple. «Mais cela ne suffira pas et nous n’échapperons pas à des mesures de limitation des contacts» poursuit l’infectiologue, qui estime que «nous avons répété les erreurs de l’année dernière».

Jan Fehr voit néanmoins une différence avec la situation en Autriche. L’immunité est en effet susceptible d’être plus élevée en Suisse, où les écoles sont restées ouvertes plus longtemps et où les mesures visant à restreindre les contacts ont été moins drastiques. Il y a également eu dans notre pays davantage de vaccinations avec les sérums à ARN messager – qui se sont avérés très efficaces – et moins avec celui de Janssen.

Les politiques divisés

Le président des Vert’libéraux, Jürg Grossen, estime que des mesures simples comme le travail à domicile ou l’aération des locaux fréquentés comme les écoles, le port du masque généralisé et des tests réguliers sont des mesures que les cantons pourraient prendre rapidement. De son côté, le chef du groupe UDC au National, Thomas Aeschi, n’est pas favorable à de nouvelles mesures contraignantes pour la population. Il indique que «la taskforce a déjà massivement exagéré à plusieurs reprises» et compare la description faite de la situation à la fiabilité des bulletins météo. Il ajoute que même si 300 lits de soins intensifs sont occupés par des patients Covid, il ne s’agit que de la moitié de la capacité disponible.

Face aux pressions, le Conseil fédéral va-t-il instaurer de nouvelles mesures? Réponse cet après-midi lors de la traditionnelle conférence de presse des autorités. Celle-ci ne se déroulera pas avant 15h15.

(dgr/pam/cbu/jbm)

Ton opinion

757 commentaires