Suisse/ONU: La Confédération revendique des missions de paix plus efficaces
Actualisé

Suisse/ONULa Confédération revendique des missions de paix plus efficaces

La Suisse a salué mercredi à New York les efforts de l'ONU pour des opérations de paix plus efficaces.

Mais l'ambassadeur suisse Peter Maurer a également souligné le décalage entre le mandat de ces missions et les moyens décidés.

Il a estimé devant le comité de l'ONU pour les opérations de paix que la communauté internationale considérait souvent la mise en place d'une mission de paix comme moyen de guérison.

Sans processus de paix crédible, auquel toutes les parties participent, une telle mission n'a pas de sens, a-t-il dit.

Un fossé plus important entre les attentes élevées souhaitées dans le mandat et les moyens décidés aboutit à des problèmes dans la mise en oeuvre de la mission sur place, a ajouté M. Maurer.

Protection de la population

L'ambassadeur suisse a loué le lancement d'un programme pilote, dans lequel les différentes agences de l'ONU et les organes sur le terrain multiplient les coopéraitons et agissent comme une organisation unie.

L'exemple de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC) montre clairement que la protection de la population civile est la tâche majeure de beaucoup de missions de paix, selon lui. La Suisse finance désormais une étude sur l'idée d'un mandat du Conseil de sécurité sur le sujet de la protection de la population.

Centres régionaux

L'ambassadeur a aussi proposé de lancer des centres régionaux, dont l'infrastructure logistique et administrative puisse être utilisée pour plusieurs missions, au lieu de devoir mettre en place une administration propre dans chaque cas.

M. Maurer a salué l'idée de rassembler les ressources militaires coûteuses dans des sites régionaux. Des hélicoptères et des soldats pourraient alors être déployés depuis ces centres régionaux pour différentes missions de manière flexible.

La Suisse participe financièrement aux opérations de paix de l'ONU, dont les coûts augmentent en permanence. La contribution suisse a quasiment doublé durant les trois dernières années, passant de 46 à 90 millions de francs. Et 32 Suisses - 11 policiers et 21 observateurs militaires - prennent part à l'heure actuelle aux opérations de paix de l'ONU.

(ats)

Ton opinion