Suède: La confiance en l’exécutif s’effrite après divers écarts

Publié

SuèdeLa confiance en l’exécutif s’effrite après divers écarts

La presse a révélé que plusieurs membres du gouvernement suédois n’avaient pas suivi les recommandations contre le Covid-19, durant les fêtes. La population a peu apprécié.

Le Premier ministre suédois Stefan Löfven a été aperçu dans une galerie marchande, contrairement aux recommandations édictées dans le pays.

Le Premier ministre suédois Stefan Löfven a été aperçu dans une galerie marchande, contrairement aux recommandations édictées dans le pays.

AFP

La confiance accordée au Premier ministre et à des hauts responsables suédois a chuté après une série d’écarts de conduite pendant les fêtes à leurs propres recommandations liées aux Covid-19, selon un sondage publié mardi.

Le chef du gouvernement Stefan Löfven aperçu dans une galerie marchande, une ministre en vacances au ski et un haut fonctionnaire parti fêter Noël aux Canaries: la trêve de fin d’année a été riche en révélations embarrassantes dans la presse suédoise, qui se traduisent dans l’opinion.

Selon un sondage publié par le tabloïd Aftonbladet, 42% du panel de Suédois interrogés dit désormais avoir «très peu» confiance en Stefan Löfven, soit une hausse de 10 points par rapport à décembre.

Stratégie différente

Dans le même temps, moins d’une personne interrogée sur trois (31%) déclare avoir un niveau de confiance «très élevé» ou «assez élevé» à son égard, soit une baisse de 7 points.

Si la Suède a mené une stratégie différente basée principalement sur des recommandations, sans confinement et quasiment sans mesures coercitives, les autorités ont demandé à chacun de «prendre leurs responsabilités».

Un message qui semble avoir été ignoré par plusieurs dirigeants pendant les fêtes, à commencer par le Premier ministre, aperçu à plusieurs reprises faisant les magasins à Stockholm.

Recommandations pas respectées

Le ministre de la Justice Morgan Johansson a lui aussi été repéré faisant les magasins pendant les fêtes, tandis et la ministre des Finances Magdalena Andersson a été photographiée en train de louer des skis dans une station suédoise populaire juste avant Noël.

S’ils n’ont pas enfreint la loi, les intéressés n’ont pas respecté les recommandations gouvernementales appelant à éviter les foules et à ne pas voyager. L’indignation a culminé avec le cas de Dan Eliasson, chef de l’Agence pour la protection civile parti en vacances aux îles Canaries.

Le haut fonctionnaire a quitté le territoire pour fêter Noël avec sa fille qui vit là-bas, alors que le gouvernement a déconseillé les voyages, sauf en cas de «nécessité». Il s’est défendu en expliquant avoir renoncé à beaucoup de voyages pendant la pandémie, mais que celui-là était «nécessaire».

Une déclaration qui n’a cependant pas suffi à calmer l’indignation dans la presse et sur les réseaux sociaux.

Convocation

Si le gouvernement a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de renvoyer Dan Eliasson de son poste, le ministre de l’Intérieur a toutefois convoqué l’intéressé.

Selon les chiffres publiés par Aftonbladet mardi, 62% des personnes interrogées ont déclaré avoir «très peu» confiance en Dan Eliasson. Seuls 6% lui accordent une confiance «très élevée» ou «assez élevée».

(AFP/NXP)

Ton opinion