Genève: La contre-attaque des vendeurs de vapote a capoté

Actualisé

GenèveLa contre-attaque des vendeurs de vapote a capoté

Un membre de l'association des professionnels de la vape, devant le carton contenant les signatures du referendum contre la nouvelle loi cantonale genevoise qui assimile les produits de vapotage au tabac (archives).

Un membre de l'association des professionnels de la vape, devant le carton contenant les signatures du referendum contre la nouvelle loi cantonale genevoise qui assimile les produits de vapotage au tabac (archives).

KEYSTONE

Les professionnels de la cigarette électronique espéraient contrer la nouvelle loi sur l’alcool, le tabac et les produits assimilés. Mais il leur a manqué environ 300 signatures valables pour faire aboutir leur référendum.

Le référendum contre la nouvelle loi cantonale sur l'alcool, les produits du tabac et assimilés n'a pas abouti. Lancé par les professionnels de la cigarette électronique, il n'a récolté que 5005 signatures valables, alors que 5294 étaient nécessaires.

Contestant les interdictions de publicité et de fumer dans les lieux publics, les référendaires avaient déposé 5760 signatures début mars contre la loi sur la remise à titre gratuit et la vente à l'emporter de boissons alcooliques, de produits du tabac et de produits assimilés au tabac (LTGVEAT). Mais après contrôles, seules 5005 ont été validées, a annoncé mercredi le Conseil d'Etat.

(ATS)

Ton opinion

32 commentaires