Allemagne - La convoyeuse de fonds disparaît avec 8 millions d’euros
Publié

AllemagneLa convoyeuse de fonds disparaît avec 8 millions d’euros

Une jeune femme de 28 ans qui était chargée de transporter de grosses sommes d’argent s’est enfuie avec une véritable fortune, en mai dernier. Elle reste introuvable.

Yasemin avait bien préparé son coup.

Yasemin avait bien préparé son coup.

Police de Brême

La tentation a visiblement fini par être trop grande. Employée par un convoyeur de fonds, Yasemin Gündogan était chargée d’empaqueter de grosses sommes d’argent et de les transmettre aux banques et distributeurs de billets de la région de Brême (nord). Le 21 mai, la jeune femme de 28 ans a décidé de garder le pactole pour elle. Au lieu de déposer les 8 millions d’euros dans des caissettes, comme elle était censée le faire, Yasemin les a cachés dans de gros sacs de sécurité. La convoyeuse a ensuite jeté ces sacs dans un bac à roulettes déguisé en poubelle, qu’elle a recouvert de déchets pour un camouflage optimum.

Yasemin est ensuite montée dans une camionnette Mercedes de location, à laquelle elle avait pris soin d’attacher une plaque d’immatriculation volée. La jeune femme a pris la poudre d’escampette avec son butin, et n’a toujours pas été retrouvée. Selon une porte-parole du Ministère public s’étant exprimée vendredi, des indices laissent penser que la fugitive se trouve à l’étranger. La spectaculaire opération de Yasemin en laisse plus d’un pantois: «Nous pensions tous qu’elle n’était pas si brillante, mais elle nous a prouvé que nous avions tort», confie un copain d’école à «Bild».

La jeune femme vivait avec sa sœur cadette dans la maison de leur mère. Son père lui avait trouvé un emploi dans cette entreprise de transport de fonds, où il avait lui-même travaillé. La police s’intéresse de près à un individu soupçonné d’avoir été le complice de Yasemin, et des recherches ont été effectuées dans un bar à chicha de Brême où Yasemin avait travaillé. Après plus d’un mois de recherches infructueuses, la police a lancé un appel à témoins et demande l’aide de la population. La Germano-Turque a par ailleurs été signalée au SIS, le système d’information Schengen.

(her/joc)

Ton opinion