Actualisé 19.02.2012 à 10:50

CoréesLa Corée du Nord menace Séoul de représailles

Pyonyang a menacé la Corée du Sud si elle violait sa frontière lors de manoeuvres militaires prévues lundi.

La Corée du Nord pourrait utiliser la force en cas de violation de ses frontières

La Corée du Nord pourrait utiliser la force en cas de violation de ses frontières

La Corée du Nord a menacé sa voisine du Sud de représailles si les bâtiments de guerre de cette dernière violaient sa frontière maritime au cours de manoeuvres prévues lundi. Cette information a été rapportée dimanche par les médias officiels nord-coréens.

Les forces sud-coréennes stationnées autour de cinq îles près de la frontière intercoréenne participeront à des exercices à tir réel lundi, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Marine. Le commandement du secteur ouest de l'armée nord-coréenne a exhorté les résidents de ces îles à «se réfugier dans des zones sûres» avant lundi.

Séoul, a prévenu l'armée du Nord, «ne devrait pas oublier la leçon» infligée par l'artillerie nord-coréenne qui avait bombardé l'île de Yeonpyeong en novembre 2010, en représailles à des manoeuvres, tuant quatre Sud-Coréens. Il s'agissait du premier bombardement en territoire civil depuis la fin de la guerre de Corée (1950-1953).

«Dès que le groupe de traîtres lancera sa provocation militaire irresponsable (...), la KPA (l'Armée du peuple coréen) répliquera par des frappes impitoyables».

La frontière maritime au large des côtes occidentales de la péninsule coréenne a été le théâtre de graves confrontations navales en 1999, 2002, 2009 puis 2010.

Séoul a depuis renforcé sa présence et son armement sur les cinq îles de la «ligne de front». La Corée du Sud et les Etats-Unis doivent mener de vastes manoeuvres conjointes entre le 27 février et le 9 mars.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!