Actualisé 29.02.2012 à 06:21

DVD / Blu-Ray

«La couleur des sentiments»

«La couleur des sentiments» évoque une période peu glorieuse de l'histoire des Etats-Unis. Et met en scène la revanche des crépues.

de
Fred Ferrari

Qu'ont en commun Skeeter, jeune fille blanche et nantie du Mississippi des années 1960, et Aibileen et Minny, domestiques noires au service de sa mère et de ses voisines? Leur chevelure naturellement bouclée? Il est vrai que la mère de Skeeter s'entête à lisser les cheveux de sa fille, tandis qu'Aibileen et Minny le font pour être présentables. Mais là n'est pas l'essentiel. Leur cause commune,­ c'est la dignité. Car, émue par le sort de ces «petites mains» qui prenaient si bien soin d'elle, Skeeter veut leur donner la parole et les convainc de témoigner de leur vie quotidienne et des souffrances et humiliations que leur font subir les Blanches...

Dans la course aux Oscars

Les Blanches. Voilà la frange­ de la population dans le collimateur de «La couleur des sentiments». Ces pimbêches qui, à défaut d'être méchantes, étaient d'une bêtise à pleurer, ce qui rend encore plus triste le traitement qu'elles infligeaient à leurs domestiques, des modèles de courage et d'abnégation. Toutes les femmes du film sont impeccablement interprétées, avec nomination aux Oscars pour Viola Davis, Jessica Chastain et Octavia Spencer. A revoir, donc, avant la cérémonie du 26 février.

«La couleur des sentiments»

De Tate Taylor. Avec Emma Stone, Viola Davis, Jessica Chastain, Bryce Dallas

Howard, Octavia Spencer, Sissy Spacek.

Film: **

Bonus: **

Tate Taylor et son petit monde

Ce n’est pas un hasard si l’adaptation cinématographique de «La couleur des sentiments» a été réalisée par Tate Taylor. Ce dernier est un ami d’enfance de l’auteur du roman, Kathryn Stockett. Comme le personnage principal, Tate Taylor fut élevé par une bonne afro-américaine, Carol Lee, qu’il considère comme sa seconde mère. Il lui a même confié un petit rôle dans le film. Quant à Octavia Spencer, elle vécut en colocation pendant près de quatre ans avec le réalisateur. Elle rencontra par la même occasion Kathryn Stocket, qui s’inspira d’elle pour le personnage de Minny.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!