Leysin (VD): La coupe de ces arbres centenaires agite le village

Publié

Leysin (VD)La coupe de ces arbres centenaires agite le village

La réfection d’une route cantonale nécessite l’abattage de 24 grands arbres. Une pétition tente de s’y opposer, mais Commune et Canton défendent leur projet, déjà mis à l’enquête.

par
Pauline Rumpf
Les racines sont proches de la route, et la soulèvent par endroits.

Les racines sont proches de la route, et la soulèvent par endroits.

Google

Pour permettre la réfection de la route cantonale qui amène au village, la Municipalité a ordonné la coupe de 24 arbres vieux de près de cent ans. Une hérésie pour certains résidents qui ont lancé une pétition. «Ils vont en replanter, mais les bénéfices ne seront pas les mêmes avant des décennies, regrette une habitante. Il y aurait eu d’autres solutions, comme élargir de l’autre côté… C’est absurde, en 2022, de couper des arbres pour faire une piste cyclable.»

Un artiste local s’est amusé à retoucher le drapeau de Leysin, sur lequel figure un sapin, pour protester contre la coupe des feuillus qui bordent la route cantonale. 

Un artiste local s’est amusé à retoucher le drapeau de Leysin, sur lequel figure un sapin, pour protester contre la coupe des feuillus qui bordent la route cantonale. 

DR

Pas le choix, cependant, selon le syndic Jean-Marc Udriot. La Commune et le Canton soulèvent en effet des questions «critiques» de sécurité publique. Selon la Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR), «ils sont trop proches de la route (à moins de 50 cm du bord de chaussée), et les racines commencent à soulever localement l’enrobé. De plus, lorsqu’ils perdent leurs feuilles en automne, elles tombent directement sur la chaussée, la rendant glissante. Enfin leur situation provoque des zones successives de lumière et d’ombres alternées, ce qui présente des risques pour les usagers de la route.»

Commune et Canton s’accordent toutefois à dire que ces arbres ont une valeur patrimoniale indéniable. Le projet, mis à l’enquête dans les règles, prévoit donc un nouveau cordon boisé le long du nouveau cheminement piétons-vélos, pensé avec une attention particulière à la biodiversité, promet Jean-Marc Udriot. «Mais la coupe ne s’arrêtera pas; cinq arbres ont d’ailleurs déjà été abattus». Comme le veut la loi, les pétitionnaires seront toutefois reçus à la Municipalité prochainement.

Ton opinion

63 commentaires