Vogue US/TylerMitchell
Publié

PolémiqueLa couverture pour «Vogue» de Kamala Harris suscite des critiques

La vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris, fait la une du numéro de février de «Vogue». Mais cette couverture n’est pas bien accueillie pour plusieurs raisons.

par
Johanna Senn
11.1.2021

Dimanche, «Vogue» a publié sa couverture du numéro de février, qui montre la nouvelle vice-présidente américaine Kamala Harris. Mais il y a en fait deux couvertures: l’une est une photo où on voit l’élue en costume noir et Converse sur un fond rose et vert.

L’autre couverture, un peu plus formelle, montre Kamala Harris dans un costume bleu de Michael Kors devant un fond jaune:

C’est pour la première photo que le magazine essuie des critiques.

«Quel gâchis»

Sur le web, de nombreuses internautes critiquent l’éclairage de l’image, qui fait paraître le teint de Harris plus clair. Cette pratique est appelée «whitewashing». Un utilisateur a écrit sur Twitter: «Quel gâchis. Je suppose qu’Anna Wintour n’a pas vraiment d’amis ou de collègues noirs».

Selon une source anonyme, la couverture de «Vogue» qui a été publiée n’était pas celle qui avait été convenue avec l’équipe de la vice-présidente. «Sur celle que son entourage attendait, Harris portait un costume bleu pastel. C’était, paraît-il, la couverture sur laquelle tout le monde s’était mis d’accord», a écrit un utilisateur de Twitter. Cependant, cette cover ne devait être qu’une version pour le web, alors que c’est finalement celle-ci qui a été imprimée.

«Vogue» fait déjà face à de nouvelles critiques

Sur Twitter, les internautes se souviennent de la couverture de la gymnaste Simone Biles, qui avait déjà fait sensation en juillet 2020. Le magazine américain avait fait appel à la photographe blanche Annie Leibovitz pour l’athlète noire. Les photos avaient également été critiquées à cause du teint de Biles, qui semblait beaucoup trop clair.

Dans les colonnes du «New York Post», le magazine de mode a nié avoir éclairci le teint de Harris numériquement. Mais il essuie les critiques pour une autre raison encore: beaucoup ne sont pas satisfaits du choix des chaussures que porte l’élue américaine. «Vogue» a mis Kamala Harris dans des putains de Converse. Quelqu’un devrait vraiment jeter une brique sur Anna Wintour».

D’autres affirment que Kamala Harris porte plus souvent des sneakers que des Converse et que le choix de ces chaussures est censé montrer qu’elle est prête à s’attaquer à tous les problèmes: «Quelqu’un devrait demander à Kamala Harris ce qu’elle ressent à l’idée de faire cette couverture avec des Converse. Elle est la vice-présidente et elle seule sait ce qu’elle a en tête. Si j’étais vice-présidente dans les circonstances actuelles, je montrerais que je suis prête à travailler avec diligence».

Dans l’ensemble, le verdict est sans appel. «Quiconque ne comprend pas pourquoi la couverture de Kamala Harris est inadaptée ne comprend pas l’affaire: l’image elle-même n’est pas terrible. Ils n’y ont pas réfléchi. Comme des devoirs faits le même matin. Irrespectueux».

Pour le shooting, le magazine a engagé Tyler Mitchell. Il a été le premier photographe noir à faire une couverture pour «Vogue» il y a deux ans. Comme l’écrit le «New York Post», le choix du blazer noir, des Converse et du look bleu pastel a été fait par l’équipe de Harris. Le fond rose et vert est censé symboliser la sororité Alpha Kappa Alpha de la vice-présidente.

Qu’on aime la une de Kamala Harris ou non, une personne n’en aura certainement cure: Donald Trump. Ce dernier s’est récemment plaint que sa femme Melania Trump n’a jamais fait l’objet d’une seule cover pendant son mandat.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!