Suisse: La crainte d'un franc plus fort contre l'euro s'accroît
Actualisé

SuisseLa crainte d'un franc plus fort contre l'euro s'accroît

Aucun assouplissement de la politique monétaire de la Banque nationale suisse (BNS) n'est toutefois attendu en raison des taux déjà négatifs.

Une appréciation à court terme du franc est désormais anticipée.

Une appréciation à court terme du franc est désormais anticipée.

Keystone

La crainte de voir le franc suisse s'apprécier contre l'euro s'est renforcée ces dernières semaines, selon le sondage mensuel réalisé par Credit Suisse auprès des analystes financiers. Au-delà, la devise helvétique devrait plutôt céder un peu de terrain.

Une proportion accrue des spécialistes interrogés par la grande banque anticipe une appréciation du franc face à la monnaie unique européenne, soit 45,2% en février contre 26,9% le mois précédent. Ce niveau n'avait plus été atteint depuis décembre 2010, selon un communiqué publié mercredi.

La BNS gardera le cap

Malgré ces prévisions, les personnes interrogées ne s'attendent pas à un assouplissement supplémentaire de la politique monétaire de la Banque nationale suisse (BNS). Un tel cas de figure impliquerait une évolution des taux sur les dépôts à vue en territoire encore plus négatif.

Une majorité d'entre elles (54,8%) anticipe en revanche une dépréciation du franc vis-à-vis du dollar. Cela représente un recul de 0,8 point de pourcentage en comparaison mensuelle, note le numéro deux bancaire suisse.

La juste valeur de l'euro se situe entre 1 et 1,10 franc pour 33% des analystes sondés et entre 1,10 et 1,20 franc pour 38%. Selon 10% des experts, elle est inférieure à 1 franc pour un euro. Mercredi à midi, la valeur sur le marché atteignait 1,0635 franc. Le franc suisse se trouve sous pression depuis fin janvier.

Changement à moyen terme

Au-delà, la tendance n'apparaît pas nécessairement à l'appréciation du franc contre la monnaie unique. Selon une étude d'UBS publiée mardi, le franc devrait en effet s'affaiblir face à l'euro au cours des six à douze prochains mois.

Le cours de change devrait atteindre 1,12 franc à 1,16 franc pour un euro si la conjoncture continue de s'améliorer, comme pour l'heure, dans les pays constituant la zone euro, expliquent les économistes du numéro un bancaire suisse.

Au final, l'indicateur Credit Suisse CFA Society Switzerland, qui reflète les perspectives économiques des analystes, a pour sa part grimpé à 19,4 points en février, contre 18,5 points un mois plus tôt. Aucune baisse n'a été constatée depuis juin 2016. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion