Sécurité: La criminalité recule à Genève, exception suisse
Actualisé

SécuritéLa criminalité recule à Genève, exception suisse

Alors que les infractions au Code pénal ont cru de 9% de 2011 à 2012 sur le territoire national, le canton du bout du lac enregistre une baisse d'également 9%.

par
Jérôme Faas
Monica Bonfanti, cheffe de la police, et Pierre Maudet, conseiller d'Etat chargé du département de la Sécurité, en novembre 2012.

Monica Bonfanti, cheffe de la police, et Pierre Maudet, conseiller d'Etat chargé du département de la Sécurité, en novembre 2012.

«La tendance s'inverse»: c'est par ce slogan que la police genevoise et son conseiller d'Etat Pierre Maudet ont accueilli les médias ce lundi, à l'occasion de la présentation des statistiques 2012. Au bout du lac, le nombre d'infractions au Code pénal a diminué de 9% par rapport à 2011. Seul Zoug (-5%) affiche aussi une baisse. Partout ailleurs en Suisse, les infractions sont en hausse, de 9% en moyenne nationale, de bien plus selon les cantons: 23% à Bâle-Ville, 18% dans le canton de Vaud, 11% à Zurich.

Pas de retour à la situation d'avant 2011

Le patron du Département de la sécurité évite cependant tout triomphalisme, évoquant «une victoire d'étape dans une course encore longue». Et pour cause, si les chiffres baissent, «ils n'ont pas encore atteint les niveaux de 2008, 2009 et 2010», souligne Monica Bonfanti, cheffe de la police. «Une véritable explosion de la criminalité» a effet été enregistrée en 2011.

55'000 infractions contre le patrimoine

Ainsi et par exemple, si les infractions contre le patrimoine baissent de 9%, leur nombre (55'009) demeure «bien supérieur» aux valeurs de 2008 (47'797), 2009 (51'161) et 2010 (49'617). D'une manière générale, tous les types d'infractions reculent par rapport à 2011, à l'exception des atteintes à l'intégrité sexuelle, qui progressent de 7%. Les atteintes à la vie et à l'intégrité corporelle diminuent de 7%, le nombre de lésions corporelles simples chute de 20%, alors que le nombre d'homicide reste stable (7 en 2012 contre 6 en 2011).

Ton opinion