La crise budgétaire retarde l'adoption de David par Madonna
Actualisé

La crise budgétaire retarde l'adoption de David par Madonna

Blantyre - La crise budgétaire qui paralyse le Malawi empêche de mener une inspection au domicile de la star américaine Madonna.

Cette étape est pourtant indispensable pour achever le processus d'adoption qu'elle a entamé pour un petit Malawite.

«Nous n'avons pas les ressources financières pour une inspection, mais il faudra que nous la menions à bien dès que le gouvernement aura l'argent», a déclaré samedi à l'AFP le directeur des services de l'Enfance au sein du ministère malawite des Femmes et des Enfants, Penston Kilembe.

Madonna et son mari, Guy Ritchie, devaient être interrogés en juillet à leur domicile à Londres dans le cadre de la première des deux visites prévues de l'inspecteur, destinées à vérifier si le couple forme une famille convenable pour adopter le bébé, David Banda.

«Le gouvernement devrait avoir de l'argent pour les enfants», a déploré M. Kilembe, à qui la justice malawite a confié l'inspection.

Le Malawi est sans budget en raison d'une crise entre le gouvernement minoritaire du président Bingu wa Mutharika et l'opposition.

Le ministre de tutelle de l'inspecteur, Kate Kainja, en voyage privé à Londres, a refusé que Madonna finance le voyage, estimant qu'elle devait «consacrer son argent à David», selon le quotidien britannique «Sun».

Madonna a engagé une procédure d'adoption de David Banda, dont elle a obtenu provisoirement la charge en octobre 2006, pour une durée de 18 mois. Le jugement désignait M. Kilembe comme l'inspecteur en charge des visites.

(ats)

Ton opinion