Budget 2009 de la ville de Zurich: La crise des marchés plonge Zurich dans le rouge

Actualisé

Budget 2009 de la ville de ZurichLa crise des marchés plonge Zurich dans le rouge

La ville de Zurich plonge dans le rouge à cause de la crise des marchés financiers qui touche tout particulièrement le secteur bancaire.

Le budget 2009 prévoit un déficit de 196,7 millions de francs pour des dépenses totales de 7,912 milliards.

L'objectif d'équilibrer le budget 2009 n'est pas réalisable. La ville devrait ressentir les conséquences de la crise des marchés financiers pendant encore deux ou trois ans, a indiqué mardi Martin Vollenwyder, chef du département des finances de la ville.

Amortir le choc

Le plan financier prévoit en effet des déficits de 252 millions de francs en 2010, 288 millions en 2011 et 326 millions en 2012. Le capital propre de 952 millions de francs permettra d'amortir le choc. A fin 2009, il ne restera que 575 millions en réserve.

C'est la première fois depuis 1999 que Zurich présente un budget déficitaire. Comme déjà annoncé, l'excédent de 59 millions prévu au budget 2008 se transformera en déficit de 190 millions de francs, également à cause de la crise des marchés financiers.

Pour 2009, les recettes fiscales provenant des entreprises, donc aussi des banques, vont diminuer de 259 millions de francs. Les recettes fiscales totales devraient atteindre 2,292 milliards de francs (2,367 milliards aux comptes 2007).

Pour 2009, la ville prévoit des investissements nets de 952 millions de francs (954 millions au budget 2008). Le degré d'autofinancement s'inscrit à 52,9% contre 66,5% au budget 2008 et 116,8% dans les comptes 2007.

Mesures annoncées

Face à la crise, les autorités ont annoncé des mesures au début septembre. Elles renoncent à demander une augmentation des salaires de l'exécutif et des cadres de l'administration. Elles reviendront à la charge lorsque les finances seront rétablies.

Il n'est par contre pas question d'augmenter les impôts, pour éviter de perdre de gros contribuables. Et il n'y aura pas de nouvelle baisse de la fiscalité avant d'avoir reconstitué un capital propre à hauteur d'au moins 800 millions de francs. (ats)

Ton opinion