Zurich: La crise en Ukraine pèse sur le résultat de Vetropack
Actualisé

ZurichLa crise en Ukraine pèse sur le résultat de Vetropack

Le fabricant de bouteilles et récipients en verre a subi un recul de son chiffre d'affaires, en raison d'effets de change négatifs liés notamment à la crise en Ukraine.

Les ventes se sont contracté de 1,2% à 311,4 millions de francs. Le bénéfice net est également en légère baisse de 1,1% à 28,2 millions.

Hors effets monétaires, les ventes ont progressé de plus de 4,2%, a indiqué lundi le groupe basé à Bülach (ZH), mais dont le siège principal et historique est toujours à St-Prex (VD). En termes de volume, Vetropack a écoulé lors du semestre 2,36 milliards d'unités de verre d'emballage, soit une augmentation de 5,5% par rapport à l'année précédente.

Le résultat d'exploitation (EBIT) consolidé a atteint 32,2 millions de francs en hausse de 7,8%. La marge EBIT a pu être augmentée, passant de 9,5 à 10,3%. Le nombre total de collaborateurs du groupe est resté pratiquement stable (-0,1%): il est passé en six mois de 3017 à 3014 employés à fin juin.

La situation, qui reste tendue au niveau des prix, ainsi que la proportion élevée des bouteilles de bière dans le mix des produits, ont conduit à un recul des prix de vente, qui a pu être compensé au niveau du groupe par des prix de l'énergie et des matières premières en baisse, précise le groupe.

En Ukraine, la crise politique a causé un effondrement du cours de la hrivna de plus de 40%, une consommation contenue et beaucoup d'insécurité chez les fournisseurs et les clients, précise le groupe. Malgré ces circonstances défavorables, l'usine ukrainienne de Vetropack a fonctionné à pleine capacité et réalisé une bonne création de valeur au niveau opérationnel.

Chiffre d'affaires attendu en baisse

Au cours des six prochains mois, Vetropack ne s'attend pas à des performances comparables à celles du 1er semestre. En cause: la construction d'un bassin de fusion sur le site de production tchèque et l'évolution incertaine en Ukraine.

«La menace d'un rationnement de l'énergie (gaz, électricité), les problèmes commerciaux et logistiques rencontrés» dans la région ainsi que le recul de la consommation se répercuteront sur le site local de production, note Vetropack.

Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe prévoit un chiffre d'affaires consolidé inférieur à celui de l'an dernier en raison des cours de change. Le bénéfice sera «vraisemblablement celui réalisé en 2013», a-t-il encore indiqué. Le résultat net s'était alors inscrit à 56,4 millions de francs. (ats)

Ton opinion