Economie: La crise n'a pas provoqué une hausse des faillites

Actualisé

EconomieLa crise n'a pas provoqué une hausse des faillites

En 2008, il n'y a eu que 29 ouvertures de faillites de plus qu'en 2007, a annoncé vendredi l'Office fédéral de la statistique (OFS).


pour l'importance des pertes financières

Neuchâtel (AP) La crise économique n'a pas de répercussions immédiates sur le nombre de poursuites et faillites en Suisse.

Le canton de Vaud vient en tête du nombre d'ouvertures de faillite et Genève est numéro un pour l'importance des pertes financières enregistrées.

On dénombre 10.741 ouvertures de faillites en 2008, soit une hausse de 0,27%, et 10.269 liquidations de faillites, soit une baisse de 1,9%. «Ces résultats confirment la tendance stable déjà observée ces quatre dernières années», a constaté l'OFS. Il faut observer qu'une partie des faillites liquidées en 2008 ont été ouvertes les années précédentes.

Vaud devance Zurich

Le canton de Vaud vient en tête des ouvertures de faillites avec 1.462 cas en 2008, devant Zurich avec 1.450, Berne avec 1.154 et Genève avec 1.055. Ces quatre cantons totalisent à eux seuls près de la moitié des ouvertures de faillites en Suisse.

Par contre, pour ce qui est du nombre de faillites liquidées, ces quatre cantons représentent plus de la moitié des cas, mais dans un ordre différent. Zurich vient ainsi en tête avec 1.553 cas devant Vaud avec 1.335. Genève compte 1.192 cas et Berne 1.185. A l'exception de Genève avec une hausse de 8% à 1.192 cas, l'ensemble des cantons romands enregistrent une diminution des faillites liquidées. Côté alémanique, la plus forte augmentation, de 62%, revient au canton de Bâle-Campagne avec 297 cas.

Genève reste en tête

Dans l'ensemble du pays, les pertes financières résultant de la liquidation des faillites ont fortement diminué en une année: elles ont passé de 3,36 à 2,55 milliards de francs entre 2007 et 2008, soit un recul de 24%. Elles ont ainsi atteint le niveau le plus bas de ces dix dernières années.

Avec 332 millions de francs, Genève reste en 2008 le canton qui a enregistré les plus grandes pertes financière, devant Berne avec 326 millions. L'année précédente, il occupait également le premier rang avec le Tessin et une ardoise de 600 millions. En revanche, c'est Zoug qui vient en tête pour ce qui concerne le montant moyen des pertes avec 1,2 million de francs. (ap)

Ton opinion