Actualisé 12.06.2009 à 08:43

Tourisme

La crise n'empêche pas les Suisses de voyager

Malgré la crise, les Suisses partent en vacances. Mais cette année, ils portent une attention particulière à leur porte-monnaie.

Ils réservent à court terme, voyagent moins loin et recherchent des hôtels moins chers où ils resteront moins longtemps.

L'année passée, de nombreux Suisses avaient déjà réservé leurs vacances d'été en janvier ou en février. Cette année, les réservations sont arrivées plus tard, a indiqué à l'ATS la porte- parole d'Hotelplan Prisca Huguenin.

Les gens attendent de voir et la plupart d'entre eux n'ont passé leurs commandes qu'en mai ou en juin, constate Peter Brun, porte- parole de Kuoni. On veut aller en vacances, mais on ne sait pas encore où, renchérit Roland Schmid de TUI Suisse.

Mais cela ne signifie pas que les Suisses ne se ruent plus que sur les offres de dernières minutes, ajoute M. Brun. La demande pour des voyages tout compris a aussi grimpé. Les réservations totales sont toutefois en recul, remarquent les trois voyagistes interrogés.

Croisières à la mode

Les destinations favorites cette année sont la Tunisie, la Turquie, l'Egypte et la Grèce, selon Hotelplan. Les croisières ont aussi le vent en poupe. Les familles et les jeunes plébiscitent toujours plus ce type de vacances. Les Baléares et les Canaries sont aussi très demandées, selon Kuoni.

Il est aussi intéressant de constater que les voyages vers les pays arabes se multiplient, remarque M. Brun. Dubaï est particulièrement prisée. Il faut dire que les hôteliers de la région cassent les prix et pratiquent des baisses allant jusqu'à 40% pour faire face à une faible demande.

Contrairement à l'année passée, Kuoni a renégocié des baisses de prix supplémentaires avec ses prestataires. En raison de la crise économique, les hôteliers sont obligés de revoir une partie de leurs tarifs, confirme Hotelplan.

Courtes distances

Les gens préfèrent aussi les vols à courte ou moyenne distance. Hotelplan annonce avoir augmenté les capacités de deux de ses destinations et réduit celles pour les vols à longue distance.

Nombreux sont aussi les touristes qui préfèrent se déplacer en voiture plutôt qu'en avion par exemple pour aller en Croatie ou dans les pays voisins. Les vacances de proximité en voiture ont la cote et les gens se sentent ainsi plus flexibles, remarque la porte- parole de TUI Suisse.

Quant à la durée de leur séjour, elle a été raccourcie. Le budget aussi, les touristes préférant des hôtels moins chers. Comparé à l'année dernière, les Suisses vont dépenser 80 francs de moins par personne dans les hôtels.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!